mardi 28 avril 2015

Vacancy: Research assistant – Intergroup interactions in crested black macaques. Sulawesi, Indonesia

Hiring Organization:
University of Lincoln (Laura Martínez Íñigo, PhD student)

Position Description:

We are looking for a research assistant to help during 6 months on the data collection for a project on intergroup interactions in crested black macaques (Macaca nigra;   and

The study will be conducted at the Tangkoko-Batuangus Nature Reserve in North East Sulawesi (Indonesia) as a part of the Macaca nigra project (

The assistant will need to learn the I.D. of approximately 80 animals and will contribute to:

  *    Behavioural data collection, using a mixture of focal, scan, and ad libitum sampling
  *   Spatial data collection (GPS)
  *   Faecal sample collection for DNA analysis
  *   Performing field experiments (playback)
  *   Data management

Although these will be the main responsibilities of the research assistant, some flexibility is expected to adapt to the unpredictable conditions of fieldwork. In general, the weekly schedule will consist of 5 days of field work, 10-12h/day (Dawn to dusk).  Training will be provided on site.

Accommodation will either be at the field station (, where the conditions are basic, but comfortable (Beds are provided, cellular service is fairly regular, and electricity is available a few hours every day at night), or in the village, about 10 minutes walking from the field site.


  *   Bachelors/undergraduate degree in Biology, Anthropology, Zoology or related subjects.
  *   Fluent in English (Spoken and written)
  *    Previous field work experience with wild animals
  *   Be physically fit and healthy (Able to spend 12h/day in the field 5days/week carrying a backpack, walking and standing most of the time
  *   Good social skills (being respectful towards others, patient, sympathetic...)
  *   Be able to work independently within a team
  *    Be open-minded and able to work with people from different nationalities, cultures, and backgrounds
  *   Feel comfortable living under basic conditions and being far away from family/friends
  *   Be willing to adapt to a foreign culture
  *   Be able to maintain a positive attitude towards hard and tiring work
  *   Willing to learn new skills
  *    Ability to follow instructions accurately
  *   Be flexible and responsible
  *    Willingness to learn basic Bahasa Indonesia  (i.e. courtesies)

Preferred candidates will have experience:

  *   Collecting behavioural data from individually recognized primate
  *   Working in a tropical climate under demanding physical conditions
  *   On international field work
  *   Working  in international teams


This is a volunteer position and at the moment there is no funding available to subsidize the costs.
We are aiming to start a crowdfunding campaign to help with the expenses, but the assistant needs to be ready to cover all the costs explained below.

Support provided for internship/volunteer positions (travel, meals, lodging):

Currently there is not funding available to support the field assistant. The costs that the assistant should be ready to cover are:

  *    International travel to Indonesia (if required)
  *   National travel to Manado: 150€ approx. (return plane ticket)
  *   Monthly camp fees: 300€/month (includes 3 meals per day and bills) or homestay in the village (approx. 600€/month, including meal and bills)
  *   Visa: approx. 100€, but country dependent
  *   Permits: 1100€ Approx.
  *   Vaccinations (depending on personal requirements)
  *   Travel health insurance (Depending on the company; can be 200€ or more)
  *   Personal equipment: field clothes, backpack, appropriate foot gear... (depending on personal requirements)
  *   Personal expenses: trips to town, free-time activities…

Term of Appointment:
6 months (Approx. June 2015- November 2015)

Application Deadline:
Applications will be accepted on a rolling basis until 30th May 2015 (included)

If interested, please apply by sending an email to Laura Martinez Inigo ( attaching a cover letter and a CV. The letter should explain why you are interested in the position and why you are a suitable candidate for the post, relating your skills and experiences with those in the advertisement.
Contact Information:
Laura Martinez Inigo
University of Lincoln
Brayford Pool
United Kingdom

Telephone Number:
(+44) 01522 83 7366

[University of Lincoln]      Ms. Laura Martinez Inigo, MSc | PhD student
College of Social Science
University of Lincoln. Brayford Pool, Lincoln, Lincolnshire. LN6 7TS
tel: +44 (0)1522 837366
staff profile  |  |  |

The University of Lincoln, located in the heart of the city of Lincoln, has established an international reputation based on high student satisfaction, excellent graduate employment and world-class research.

The information in this e-mail and any attachments may be confidential. If you have received this email in error please notify the sender immediately and remove it from your system. Do not disclose the contents to another person or take copies.

Email is not secure and may contain viruses. The University of Lincoln makes every effort to ensure email is sent without viruses, but cannot guarantee this and recommends recipients take appropriate precautions.


As a Federal Research Institute and independent higher Federal Authority under the Federal Ministry for Food and Agriculture, the work of the Friedrich-Loeffler-Institut (FLI) focusses on the health, nutrition, housing, genetic diversity, and welfare of farm animals.
At the Institute for Animal Welfare and Husbandry in Celle, Germany, a 3-year position (50 %) is available for a Research Assistant (PhD-student) 
The employment will be based on the Federal Civil Service Act (TVöD) and the salary will refer to class E 13 (West).
Within the FLI-research project ”Effects of selection for high laying performance on adaptation capacity in the domestic fowl” the successful candidate will have the following responsibilities:
 Planning, conduction and analysis of experiments on behavioural responses towards environmental challenges
 Planning, conduction and analysis of behavioural experiments on cognition and motivation
 Coordination of the experiments with those of other collaborating institutes of FLI
 Presentation of the results at international conferences and publishing in international peer reviewed journals
 Master (of Sciences) or equivalent in Biology, Agricultural sciences or Veterinary medicine
 Interest in learning behaviour
 Readiness to conduct behavioural experiments with laying hens
 Interest to participate in an interdisciplinary research project
 Driver licence (class B)

For further details please contact Dr. Lars Schrader, by phone:+49 (0)5141 - 3846 101 or by E-Mail:

The Friedrich-Loeffler-Institut strives to increase the proportion of women in the Sciences. Therefore, we explicitly encourage female scientists to apply for the position. Disabled persons will be preferentially considered in case of comparable qualification, and only a minimal level of physical qualification is expected.
Applications including significant documents should be send to Friedrich-Loeffler-Institut, FB Personal, Dörnbergstraße 25/27, 29223 Celle, Germany (refer to “Kennziffer Nds. 06/15”). 
Deadline for submissions is the 15th May 2015. Please note, that you will not receive an acknowledgement of receipt. Applications will be returned after the final decision on staffing.

PhD Studentship - Understanding satiety in broiler breeders during rearing and application to commercial diets

This vacancy is: Fixed term
Salary: Stipend £14,057 per annum plus £2500 per year paid by Aviagen
Location: Roslin Institute Building, near Edinburgh
Closing Date: Monday, 18th May 2015
SRUC, Scotland’s Rural College, delivers comprehensive skills, education and business support for Scotland’s land-based industry founded on world class, sector leading research, education and consultancy. Our 1500 staff are located on 6 campuses and around 40 business units across Scotland and the North of England.
Broiler breeder chickens are the parents of meat chickens (broilers), and their feeding during rearing must be carefully managed to ensure good animal health and welfare and productivity in adulthood. This project will involve development and application of behavioural and physiological measures of satiety and feeding motivation to the design of optimal diets for rearing broiler breeders. Diets which are relevant to the industry and developed or recommended by Aviagen for study will provide the focus. The project work will involve investigating the effects of industry-relevant diets (e.g. high fibre and/or low protein diets) on behavioural and physiological measures of satiety. Also the student will carry out experiments and/or laboratory work to investigate the avian nutrient-gut-brain pathway to explore how different physiological mechanisms (relating to the energy content and volume of food consumed, and body energy reserves) interact to regulate feed intake.
The project will be supervised at Scotland’s Rural College (SRUC) in collaboration with Edinburgh University (Roslin Institute) and Aviagen. The student will be registered with Edinburgh University and based at SRUC, Roslin Institute Building, Easter Bush, Midlothian. The successful candidate will be registered at Edinburgh University. This studentship is funded to pay the tuition fees of UK nationals or European Union nationals who have been resident in the UK for at least 3 years prior to the start date of this PhD. Applications from individuals who do not meet this criteria will not be considered.
All applicants must have a minimum of an upper second class honours degree or equivalent in biological, veterinary or agricultural science. An MSc in a relevant discipline is desirable. The successful candidate should have a good grounding in animal behaviour and physiology and must be willing to work in farm, office and laboratory environments.
The stipend for this studentship is £14,057 per annum, plus a further £2500 per year paid by Aviagen. The expected start date for this studentship is October 2015.
Online applications for this post can be submitted via our website Candidates who are unable to access the online applications system can request an application pack from Tel 0131 535 4028 quoting reference SRUC/1029904/Death. Please note that CV’s will not be accepted without a completed application form.
To have an informal discussion about this studentship, contact Rick D’Eath (SRUC) on 0131 651 9356 or email
The closing date for the return of applications is 5pm on 18th May 2015.
Apply Online
Please note that you will be asked to register before filling in an online application and CVs will not be accepted without a completed application form. Please quote: C/VS/025/15.
Important information
Please download and read the following information before proceeding with your application:
Job Particulars - PhD Studentship
SRUC is an equal opportunities employer.
Contact us

SRUC Edinburgh Campus, 
King's Buildings, 
West Mains Road, 
Telephone: 0131 535 4420
Fax: 0131 535 4412

Ecology & Behaviour meeting 2015

May 18th-21th, 2015
Toulouse, France
           We are pleased to present the definitive programme of the 11th ‘Ecology and Behaviour’ meeting that will take place in Toulouse (France) from May 18th to May 21st 2015. Please find the attached pdf document with programme & schedule on page 1 and a map on page 3.
This international meeting is an excellent place of exchange for young researchers (Master students, PhD students and post-docs) who present their work in the field of ecology, evolutionary biology and animal behaviour, that are joined within the discipline of behavioural ecology. Twelve invited researchers will give plenary talks at the beginning and end of the six thematic sessions.
The access to the conference room is free and open to all, within the limits of available seats (priority will be given to the registered participants). Licence & Master students, PhD students, post-docs, permanent researchers and teachers are very welcome! Also, two evening events will be dedicated to a general audience. If you want to beneficiate from housing, lunches, coffee breaks and visits: you need to register and pay fees. But please note that abstract submission is closed for two months now.
Our website ( is regularly updated and contains all the information regarding the registration, the fees, the scientific programme, the invited lecturers, the location of housing…
            In case of any questions, please contact us by email:
            Feel free to forward this message to any people that might be interested in attending the 11th edition of the ‘Ecology and Behaviour’ meeting. 

Looking forward to meeting you in Toulouse!
The organizing committee.

lundi 27 avril 2015

Lecturer/Senior Lecturer/Reader in Bioveterinary Science

School of Life Sciences, University of Lincoln, UK

Location:  Brayford, Lincoln
Salary:   From £36,309 per annum
Senior Lecturer salary: £36,309+
Reader salary: £47,328+

Closing Date:   Sunday 26 April 2015
Interview Date:   Thursday 14 May 2015

Reference:  COS165

The University of Lincoln opened a School of Life Sciences in 2012 within a College of Science that also contains the Schools of Pharmacy, Engineering, Computer Science, Food Manufacturing, Chemistry and Mathematics and Physics.
We offer a very exciting interdisciplinary and supportive environment for providing excellence in research and teaching.  We have recently moved to two newly refurbished and equipped science buildings, part of the University’s substantial commitment to provide the science infrastructure to match our ambition to become a top 40 University.

The School of Life Sciences is large and multidisciplinary, running an integrated undergraduate curriculum comprising Animal Behaviour, Biochemistry, Biology, Biomedical Science, Bioveterinary Science and Zoology with a number of distinct and successful research groupings (

We are now seeking to appoint an experienced academic who can contribute to teaching and leadership in Bioveterinary Science. We are keen to receive applications from ambitious scientists who can contribute to research and teaching in areas relevant to animal health and disease. You will have a competitive research track record, have potential to collaborate within our existing research groups and be an experienced University teacher.

If you would like to be part of shaping our world-class vision and would like to know more about this opportunity, please contact either:

Dr Libby John, Head of School (01522 88 6808 or Dr Lisa Collins, Programme Leader for Bioveterinary Science (01522 88 68 99 Professor Daniel Mills, School Director of Research (01522 83 5356 or The University of Lincoln is a forward-thinking, ambitious institution and you will be working in the heart of a thriving, beautiful, safe and friendly city. The School provides a stimulating environment for academic research, and is based in high quality, newly developed facilities.

Further details and to apply online:

As a member of the Athena SWAN Charter we are committed to advancing gender equality in STEM, therefore female applicants are strongly encouraged to apply.

We are an equal opportunities employer and welcome applications from all sections of the community.

Dr Lisa M. Collins
Reader in Animal Health and Welfare Epidemiology Programme Leader for
BSc(Hons) Bioveterinary Science School of Life Sciences University of Lincoln

Tel: +44 15 22 88 68 99

The University of Lincoln, located in the heart of the city of Lincoln, has established an international reputation based on high student satisfaction, excellent graduate employment and world-class research.

The information in this e-mail and any attachments may be confidential. If you have received this email in error please notify the sender immediately and remove it from your system. Do not disclose the contents to another person or take copies.

Email is not secure and may contain viruses. The University of Lincoln makes every effort to ensure email is sent without viruses, but cannot guarantee this and recommends recipients take appropriate precautions.

The University may monitor email traffic data and content in accordance with its policies and English law. Further information can be found at:

mardi 21 avril 2015

La saison des sujets de thèse est lancée !

Les sujets de thèse ouverts au concours de l'Ecole Doctorale SIBAGHE de Montpellier sont publiés:

Ils sont classés par laboratoire d'accueil et par spécialité.

mercredi 15 avril 2015

poste ATER section 69 Université Paris Ouest Nanterre

Un poste d'ATER est à pourvoir à l'Université Paris Ouest Nanterre La Défense (section 69: neurosciences).

La personne recrutée sera rattachée au Laboratoire Éthologie Cognition Développement (LECD, EA 3456).

Les modalités de candidature sont indiquées à l'adresse suivante:

Date limite de candidature: 13 Mai 2015

Offre : Consommation d'aliments palatables et processus neurocognitifs chez les jeunes adultes, INRA, Rennes

Sujet : Impact de la consommation d’aliments palatables sur les processus hédoniques et cognitifs des jeunes adultes chez l’Homme et le modèle miniporc 

Encadrement : David Val-Laillet (INRA UR1341 ADNC) Romain Moirand (CHU Rennes) 

Contact : David Val-Laillet Tel. 02 23 48 50 72 ; david.val-laillet [ chez ] 

Lien école doctorale VAS : 

Appel: Tétralogiques n°21, Existe-t-il un seuil de l’humain ? fin : 10 juil. 2015

Appel à contributions pour le n°21 de la revue Tétralogiques, « Existe-t-il un seuil de l’humain ? Identité et différence de l’animal humain et de l’animal non-humain : entre équivalence et irréductibilité ? » 

Argumentaire scientifique résumé : 
La question d’un « propre de l’humain », donc celle d’un éventuel seuil distinguant l’espèce humaine au sein du règne animal, est de celles qui suscitent des débats scientifiques virulents. 
Aux tenants d’une similitude entre les espèces — ou continuité —, qui s’appuient sur des travaux expérimentaux de plus en plus nombreux, s’opposent à des degrés divers ceux qui, notamment en sciences humaines et sociales, mettent en avant une irréductibilité de l’humain à l’animalité — ou discontinuité. 
Le numéro 21 de la revue Tétralogiques se propose de confronter les arguments épistémologiques et empiriques en présence, afin de faire le point sur la question, ainsi que sur les aptitudes pour lesquelles elle se pose. 

Site web de la revue : 

Date limite de soumission : 10 juillet 2015 
Date de publication : février 2016 

Modalités de soumission : la revue publie des contributions originales. Les soumissions doivent être conformes aux recommandations (, et présentées dans un fichier sans mention du nom de l’auteur. Elles seront envoyées à l’adresse suivante : pur-tetralogiques [ chez ] 
La langue de Tétralogiques est le français. 

Contact : 
Patrice Gaborieau, coordinateur du comité de rédaction : pur-tetralogiques [ chez ] 
Clément de Guibert, responsable scientifique du numéro : clement.deguibert [ chez ] 

Argumentaire scientifique détaillé : 

Existe-t-il un « propre de l’humain », et dans ce cas quel est-il ? Est-il au contraire temps « d’abattre la barrière des espèces » ? La question de l’identité et de la différence entre les capacités de l’animal humain (l’humain) et celles de l’animal ou des animaux non-humains (l’animal) est l’objet de débats parfois âpres qui peuvent tendre à la simple controverse. 
Ce numéro de Tétralogiques souhaite aborder cette question sous l’hypothèse qu’une science de l’homme ne peut qu’aller de pair avec une science des capacités animales par rapport à laquelle la première se situe. 
D’un côté, les travaux expérimentaux de psychologie cognitive animale ou d’éthologie mettent régulièrement en évidence chez plusieurs espèces des capacités jusqu’ici insoupçonnées, qui semblent les rapprocher de l’humain. Cependant, comme le faisait remarquer le primatologue D. Premack en 2007[1], si ces travaux cherchent et montrent une similitude, similitude n’est pas équivalence, et ils ne cherchent pas à tester la différence, ce qui serait pourtant nécessaire et corollaire. Autrement dit, affirmer une équivalence ne consiste pas simplement à mettre en valeur une similitude, mais aussi une absence de différence. 
D’un autre côté, il est fréquent que les travaux des sciences humaines et sociales mettent en avant les différences humaines et argumentent dans le sens d’une opposition, d’une divergence, c’est-à-dire d’une spécificité ou singularité humaine irréductible. Une position qui, comme le soulignaient notamment Hauser, Chomsky et Fitch en 2002[2], ne se fonde que rarement sur des arguments empiriques et qui, inversement à la précédente, de la spécificité conclut à une opposition humaine sans affronter la question de l’identité. Autrement dit, affirmer une divergence ne devrait pas cette fois seulement consister à mettre en valeur une spécificité, mais aussi une absence d’identité. 
Trois positions épistémologiques semblent donc pouvoir résumer l’état de la question : l’équivalence, ou continuité, pour laquelle, suivant la proposition connue de Darwin, l’humain n’est qu’un animal plus complexe, avec « un cerveau plus gros » ; l’irréductibilité, ou discontinuité, qui soutient que l’humain a modifié de façon si radicale ses « racines animales » que celles-ci en sont totalement modifiées ou annihilées, rendant les deux ordres incommensurables ; enfin, la similarité (au sens strict d’une identité ou d’une différence partielle), qui accepte la possibilité concomitante de la continuité et de la discontinuité. 
Cette troisième position est de fait plus difficile à préciser et à formuler : s’il y a similarité, où se situent les identités, et où se situent les différences ? Le langage est souvent cité. Mais, préciser en quoi l’animal en est ou non capable, nécessite de définir ce qu’on entend par langage. Et le langage n’est sans doute pas le seul domaine où la question se pose : outil et technicité, sociabilité et relations sociales, motivation et morale sont d’autres domaines où le même type de question se pose. 

Tétralogiques se propose de développer cette problématique de la similarité, en s’ouvrant à des travaux issus des sciences de l’animal tout autant que des sciences de l’humain. Comment la question du rapport entre animal humain et non-humain doit-elle être posée ? En quoi (dans quels secteurs de capacités, en quel type de fonctionnement mental, cognitif, psychique) l’animal serait-il dans l’humain et partagerait-il avec lui ses aptitudes ? En quoi l’humain se différencierait-il de l’animal ? 

En parallèle de ce questionnement central, deux autres types d’approches de la question peuvent également être envisagés. 
D’abord, l’anthropologie sociale questionne également l’opposition occidentale et récente entre « Nature » et « Culture ». Pour l’anthropologue Philippe Descola, par exemple, en 2005[3], la distinction animal-humain n’est qu’une « ontologie ou cosmologie » parmi d’autres, évidemment non universelle. Ou encore, l’anthropologue Tim Ingold avançait en 1994[4] que le savoir occidental se trompe de question, en se demandant « en quoi le genre humain est différent de l’animal », au lieu de « en quoi les animaux humains sont d’un genre particulier »[5], soulignant que la première est exclusive, opposant condition humaine et condition animale, là où la seconde est inclusive (l’espèce humaine appartenant à l’espèce animale)[6]. 
Enfin, la question du rapport animal-humain est également d’actualité dans les travaux de paléoanthropologie, autour de la question dite de « l’hominisation ». Si l’on peut s’interroger sur la légitimité de la recherche des « origines » (« le premier homme »), à laquelle Pascal Pick, par exemple, en 2006, préfère effectivement celle des transformations[7], la question de la frontière primate humain / non-humain, et de ses critères, est bien essentielle dans l’analyse des traces de nos « ancêtres ». 

L’appel à communication pour ce numéro s’adresse à tous les chercheurs concernés par cette problématique, quel que soit le champ d’étude (perception, langage, mémoire, outil, sociabilité, morale…), quel que soit le domaine disciplinaire, du moment que la question est envisagée d’un point d’un point de vue méthodologique, empirique ou hypothétique. 

[1] Premack . D. (2007). Human and animal cognition : Continuity and discontinuity », Proceedings of the National Academy of Sciences of the USA, 104, 13 861-13 867. 
[2] Hauser M.D., Chomsky N., Fitch W.T. (2002). The faculty of language: What is it, Who has it, and how did it evolve? Science, 298, 1569-1579. 

[3] Descola P. (2005). Par-delà nature et culture, Paris, Gallimard. 
[4] Ingold T. (1994). Humanity and animality , in Ingold T. (ed), Companion Encyclopedia of Anthropology, Londres, Routledge, pp. 14-32. 
[5]La question est : “What makes humans different in kind from animals?”, au lieu de : “What’s makes human animals of a particular kind?”. 
[6] “Humanity, in short, ceases to mean the sum total of human beings, members of the animal species Homo sapiens, and become the state or condition of being human, one radically opposed to the condition of animality (…). The relation between the human and the animal is thus turned from the inclusive (a province within a kingdom) to the exclusive (one state of being rather than another).” 
[7] Pick P. (2006). Les temps de la parole : l’apparition du langage articulé, dans : Dessales J.-L., Pick P., Victorri B., Les origines du langage, Paris, Le Pommier. 

Présentation de la revue : 

Tétralogiques est une revue à comité de lecture qui s’adresse à tous ceux qu’intéresse une réflexion théorique sur les sciences humaines. Elle se propose de passer outre les frontières des champs disciplinaires, produits de circonstances socio-historiques, au profit des objets scientifiques, issus de la modélisation hypothétique. Au rebours de la pluridisciplinarité, elle entend cultiver, selon le mot de son fondateur, Jean Gagnepain, l’in-discipline.
La revue, fondée en 1984, est porteuse d’un héritage : un modèle général du fonctionnement humain (dans ce qui le spécifie comme ce qui le rattache au reste du vivant), lui-même redevable d’une méthode clinique d’investigation scientifique. Inaugurée autour des troubles du langage, elle conduit à dépasser l’approche positive des phénomènes pour remonter aux principes explicatifs, et réfute la tendance actuelle au naturalisme généralisé, auquel la quantification tient tout entière lieu d’épistémologie, tout comme l’idée contraire que toute investigation scientifique des phénomènes humains serait vouée à l’échec.
Tétralogiques entend prendre position dans les débats scientifiques contemporains armée de ces arguments, et contribuer ainsi à l’avancée d’une anthropologie conçue comme explication générale de l’humain. Elle se propose également de susciter et d’accueillir les débats en son sein, en ouvrant ses pages à tous ceux qui seront intéressés par les problématiques suggérées par ses numéros thématiques. La revue s’adresse aux chercheurs, mais souhaite qu’y contribuent d’autres milieux professionnels chaque fois que l’occasion pourra en être créée. 
Tétralogiques est publiée en ligne gratuitement depuis son numéro 20. 

Comité scientifique : 

Pierre-Yves BALUT (Maître de conférences HDR en art et archéologie, Université Paris-Sorbonne) 
Jean-Luc BRACKELAIRE (Professeur de psychologie, Université de Namur, Université catholique de Louvain) 
Denis BRIAND (Maître de conférences HDR en arts plastiques, Université Rennes 2) 
Michel CHAUVIÈRE (Sociologue, Directeur de recherches au CNRS) 
Bernard COUTY (Maître de conférences en sciences du langage retraité, Université de Besançon) 
Jean-Yves DARTIGUENAVE (Professeur de sociologie, Université Rennes 2) 
Philippe DE LARA (Maître de conférences HDR en science politique, Université Paris 2 Panthéon-Assas) 
Benoît DIDIER (Professeur aux Hautes Ecoles Léonard de Vinci et Paul Henri Spaak, Bruxelles ; psychologue, service de psychiatrie aux cliniques de l’Europe - St Michel, Bruxelles) 
Olivier DOUVILLE (Maître de conférences en psychologie, Laboratoire CRPMS, Université Paris 7 Paris-Diderot) 
Dany-Robert DUFOUR (Philosophie, professeur des universités, Université Paris 8, ancien directeur de programme au Collège International de Philosophie) 
Attie DUVAL (Professeur de sciences du langage, Université Rennes 2) 
Gilles FERRÉOL (Professeur de sociologie, Université de Franche-Comté) 
Marcel GAUCHET (Directeur d’études à l’EHESS) 
Jean GIOT (Professeur émérite en sciences du langage, Université de Namur) 
Roland GORI (Psychanalyste ; Professeur de psychologie et de psychopathologie cliniques à l’Université d’Aix-Marseille) 
Michael HERMANN (Professeur de linguistique romane retraité, Université de Trèves) 
Didier LE GALL (Professeur de psychologie, Université d’Angers ; praticien attaché au département de neurologie, CHU d’Angers) 
Jean-Pierre LEBRUN (Psychiatre et psychanalyste, Namur, Bruxelles) 
Gilles LIPOVETSKY (Philosophe et sociologue, Professeur à l’Université Stendhal Grenoble 3) 
Antoine MASSON (Psychiatre, Professeur à l’Université de Namur) 
Dominique OTTAVI (Professeur en sciences de l’éducation, Université Paris-Ouest Nanterre La Défense Paris 10) 
Régnier PIRARD (Professeur de psychologie, Université de Nantes ; psychanalyste) 
Jean-Claude QUENTEL (Professeur en sciences du langage, Université Rennes 2) 
Jean-Claude SCHOTTE (Philosophe et psychanalyste, Luxembourg) 
Pierre-Henri TAVOILLOT (Maître de conférences à l’Université Paris 4 Paris-Sorbonne ; Président du Collège de Philosophie) 
Bernard VALADE (Professeur émérite en sociologie, Université Paris-Descartes Paris 5) 

samedi 11 avril 2015

Campagne de recrutement des ATER – Rentrée 2015

Fiche de poste

Composante : BIOLOGIE
Section ou regroupement de sections : 67

Intitulé :
En français : Biologie des Populations et Ecologie
En anglais : Population biology and ecology

Profil :

  • Enseignement :

Ecologie et Biodiversité, LBOP Semestre 6 (TD et TP)
Faune et flore 2, LBOP Semestre 6 (TP)
BV1, Licence Biologie Semestre 2 : (TP)
Génétique formelle et mendélienne, Licence Semestre 2 : (TD)
Génétique des populations, Licence Semestre 4 (TD)

  • Recherche :

Evolution, Ecologie, Paléontologie dont les activités sont centrées sur les thèmes principaux suivants :
- Génétique & évolution des systèmes de reproduction (stérilité mâle cytoplasmique, stérilité femelle, auto-incompatibilité, relations plantes-pollinisateurs, réseaux d’interaction)
- Adaptations aux changements globaux (changements climatiques, fragmentation de l’habitat, pollutions anthropiques).
L’activité du laboratoire est essentiellement centrée sur l’étude des processus qui interviennent dans l’organisation et la dynamique de la diversité génétique et de la biodiversité au sein des populations et des écosystèmes. Les domaines thématiques couverts concernent la génétique des populations, la génomique des populations, la génétique de l’adaptation, l’écologie moléculaire, l’écologie des populations, l’éco-immunologie et la phylogénie.

Research fields Euraxess :
Main research fields : Environmental sciences / Ecology
Sub-research fields : Biological sciences / Biodiversity

Laboratoires :
1. EEP (Evolution, Ecologie, Paléontologie) UMR 8198 (ex GEPV) – Université Lille 1

Contacts :
Mathilde DUFAY / 03 20 33 59 23 /
Xavier VEKEMANS / 03 20 43 67 53 /

Site internet

Les modalités de dépôts des dossiers de candidature sont accessibles sur le site de Lille 1, dans la rubrique « lille1 recrute – recrutement des enseignants – recrutement des ATER – (onglet « Présentation »), dès le lancement de la campagne

Sujet de thèse ouvert au concours Ecole Doctorale E2S

Un projet de thèse "Changements développementaux des capacités de contrôle de la prise énergétique chez le nourrisson de moins de 2 ans, impact des pratiques de nourrissage et des interactions avec la mère" (supervisé par Sylvie Issanchou et Camille Schwartz) est à pouvoir au Concours Allocations de Recherche 2015 de l'école doctorale Environnements Santé.
Pour plus d'informations et connaître la procédure à suivre : (Sujets retenus - contrat doctoral - domaine Environnements). 
Merci également de contacter Sylvie Issanchou et Camille Schwartz pour candidater : et

mardi 7 avril 2015

SUJET de THESE: Investigation multidimensionnelle des réseaux de communication acoustique chez les galliformes de montagne

Type de contrat : Contrat Doctoral ED SIS rentrée 2015 (durée = 3 ans)

Thème de recherche : Ethologie, écologie, bioacoustique, signature individuelle, propagation acoustique.
Intitulé de l’équipe d’accueil : Equipe de Neuro-Ethologie Sensorielle (ENES / Neuro-PSI), Centre National de la Recherche Scientifique UMR 9197, Université Jean Monnet, 32 rue du Dr Michelon, 42023 Saint-Etienne Cedex 2.

Responsable(s) de stage : La thèse sera co-­‐dirigée par Frédéric Sèbe (MCF à l’Université Jean Monnet) et Nicolas Mathevon (Professeur).

Contact : frederic.sebe@univ-­‐st-­‐ 04 77 48 15 21

Sujet : Chez les oiseaux, les signaux de communication acoustique jouent un rôle particulièrement important dans le transfert et l’échange d’informations telles que l’appartenance à une espèce, à une population, l’identité d’un voisin ou d’un partenaire. On considère qu’un processus de communication intervient au sein d’un réseau dans lequel tous les membres du groupe peuvent être à la fois émetteurs et récepteurs directs et capteurs indirects d’informations. L’étude de ces réseaux de communication est encore peu développée, surtout en ce qui concerne l’organisation spatio-temporelle des interactions. 
Afin d’étudier la dynamique spatiale des réseaux de communication acoustique, nous proposons de développer une approche multidimensionnelle en croisant les données biologiques telles que les informations échangées entre les individus, le positionnement géographique de ces derniers, et la dynamique temporelle de leurs interactions. L’objectif de la thèse sera de comprendre comment sont intégrées les informations spatiales et biologique (anatomiques, sociales, phylogénétiques) dans les réseaux, et comment le contexte spatial influence ces réseaux de communication. 
Pour répondre à cet objectif, la thèse étudiera l’organisation spatiale des réseaux de communication acoustique chez les galliformes, en suivant deux approches centrées respectivement sur (a) l’échelle de la communauté (individus voisins interagissant entre eux par des signaux acoustiques), pour examiner l’impact des contraintes sociales ; (b) l’échelle des populations (groupes d’individus éloignés spatialement), pour examiner l’impact des contraintes phylogénétiques (liens génétiques).
En mettant en synergie différentes approches (éthologie, traitement du signal, gestion des données spatiales), cette thèse permettra de construire une vision globale des réseaux de communication vocale chez les galliformes de montagne. Elle permettra également de fournir des connaissances précieuses et de développer des outils innovants pour la gestion et la conservation de la faune sauvage.

Profil recherché :
Equipe de Neuro-Ethologie Sensorielle (ENES / Neuro-PSI) Centre National de la Recherche Scientifique UMR 9197,
Faculté des Sciences et Techniques, Université Jean Monnet, 32 rue du Dr Michelon, 42023 Saint-Etienne Cedex 2
Etudiant(e) ayant un master de biologie, spécialité éco-éthologie, obtenu avec un très bon classement.
Le (la) candidat(e) devra montrer une expérience de recherche en éco-éthologie et bioacoustique (expérience de travail sur le terrain indispensable).
Le (la) candidat(e) devra montrer les capacités suivantes
- Motivation / Autonomie.
- Intérêt prononcé pour la biologie appliquée, avec des connaissances théoriques en biostatistiques
et en écologie.
- Compétences en R, SIG, MATLAB et programmation orientée objet appréciée.
- Excellentes aptitudes rédactionnelles (en particulier en anglais).
- Maîtrise de l’anglais nécessaire.
- Connaissance de la montagne (randonnées, ski, raquettes, crampons) et très bonne condition physique (conditions de terrain difficiles, sorties nocturnes, enneigement).

Aspects pratiques pour candidater:
Envoyer un CV précisant vos classements en licence et master ainsi qu’une lettre de motivation par email à Frédéric Sèbe ( avant le 21 avril 2015.

Lectureship position at Plymouth University

Lecturer/Associate Professor (Senior Lecturer/Reader) in Animal Behaviour and Welfare Plymouth University, Devon, UK

The School of Biological Sciences at Plymouth University is looking to appoint dynamic and enthusiastic academics to contribute to its ongoing success and growth. The School has existing research and teaching strengths in areas of ecology, animal behaviour, microbiology, food security, ecotoxicology, and environmental risk assessment.

You will have experience of research in animal behaviour and /or animal welfare to complement our existing research and teaching profile. We particularly encourage applications from those whose research focuses on the mechanistic underpinning of animal behaviour and animal welfare (e.g.
physiology, neurobiology). Although there is some flexibility the post holder will be required to deliver teaching in animal physiology and/or health within the general wider context of behaviour and welfare.

For informal discussion on this post please contact Dr Sarah Collins, Associate Professor in Animal Behaviour, tel: 01752584616 email:

Full details:

Closing date 04 May 2015

Ben Brilot
Lecturer in Ethology,
School of Biological Sciences, Plymouth University

+44 (0) 1752 584468
Rm B418, Portland Square Building, Drake Circus, Plymouth. PL4 8AA


Caribaea Initiative, association à but non-lucratif régie par la loi de 1901, recherche un(e) assistant(e) de bon niveau pour les fonctions suivantes : suivi budgétaire, secrétariat, classement, gestion d'un site web, organisation de réunions en France et dans la zone Caraïbe, et assistance au fundraising. 
L’association Caribaea Intiative a pour mission de développer la capacité de recherche sur la biodiversité et la gestion de la faune sauvage à l’échelle de la zone Caraïbe, notamment à travers la formation des étudiants natifs de la région aux niveaux master et doctorat.
Vous devez détenir une expérience réussie dans une fonction similaire, avoir le sens de l’organisation et du travail en équipe, tout en sachant travailler seul(e) et de manière autonome sur des périodes prolongées. Réactif(ve) avec un bon esprit d’initiative, vous possédez un sens aigu de la confidentialité. Vous devez avoir largement démontré vos qualités de communication écrite (orthographe, syntaxe…) et développé des qualités relationnelles fortes et naturelles avec vos interlocuteurs tant externes qu’internes. Vous êtes rapidement disponible pour partir en mission à l’étranger pour des périodes allant de une à deux semaines, à n’importe quelle époque de l’année. 
Vous maîtrisez l'expression écrite et orale en anglais (pour répondre sans hésitation à un interlocuteur anglophone au téléphone), ainsi que les principaux outils bureautiques (Word, Excel, Powerpoint). Vous êtes à l’aise avec les chiffres. Une première expérience avec la zone Caraïbe est un avantage mais n’est pas obligatoire. 
Horaires souhaités : lundi au vendredi inclus de 9h00-12h00et de 13h00 à17h00 = 35 heures. Possibilité de travail à 80% ou d’annualisation du temps de travail.
Lieu de travail : La Tour du Valat, Le Sambuc, 13200 Arles
Rémunération: environ 30 K€ brut/an, en fonction de l’âge et de l’expérience.
Entrée en fonction : 1er juillet 2015 (négociable)
Merci d’envoyer votre candidature avec CV, lettre de motivation et deux lettres de référence par e-mail à :
Bac + 2 minimum souhaité. Expérience et diplômes demandés. 

jeudi 2 avril 2015

STAGES (juillet – août 2015) : Traitement de données de terrain chez la Mésnage charbonnière/bleue

Projet : Etude à long terme visant à comprendre les variations spatiales et temporelles de la sélection naturelle chez la Mésange bleue Cyanistes caeruleus et la Mésange charbonnière Parus major dans les Pyrénées. Les sites d’études sont répartis sur un gradient altitudinal et sont pourvus de nichoirs ; les populations sont marquées, permettant un suivi de la nidification et des comportements. Nous cherchons à déterminer les patterns complexes de sélection sur différents types de traits (morphologiques, traits d’histoires de vie, traits sexuels secondaires), et la manière dont ils varient en fonction des pressions locales, à court et long terme. Les stagiaires joindront une équipe déjà relativement importante (10 personnes), et devront donc avoir un bon sens du relationnel.

Traitement de données de terrain (1 à 2 mois) :

Juillet-Août 2015 : les étudiants participeront au travail de laboratoire consécutif à la saison de terrain. Deux profils de stage sont disponibles : le premier se focalisera sur le traitement des vidéos de nourrissage enregistrées pendant l’élevage des jeunes, le second sera accès sur la composition des nids prélevés. Une participation occasionnelle à la fin de la saison de terrain est envisageable en fonction de l’avancée de la nidification.

Profil du (de la) candidat(e) : BAC+1/2/3/4 en biologie/écologie. Intérêt pour la recherche en écologie évolutive. Autonome, efficace et appliqué.

Lieu : Station d’Ecologie Expérimentale du CNRS à Moulis, Ariège (USR CNRS 2936) (

Superviseurs : Louis Sallé (Doctorant) / Alexis Chaine (CR2 CNRS) / Aisha Bruendl (Doctorante)

Contact : envoyez par e-mail ( un CV et une courte lettre de motivation décrivant votre expérience (professionnelle et personnelle), en précisant le stage demandé.

Détails : Les étudiants seront logés sur place, dans des chambres individuelles. Aucune indemnité n’est possible en dehors du logement.

Stage (Juin – Juillet 2015) Suivi du desman des Pyrénées et des crossopes

Nous recherchons un(e) assistant(e) de terrain pour participer à un travail de recherche portant sur le Desman des Pyrénées (Galemys pyrenaicus) et les crossopes (Neomys sp.).

Description du projet :

Le travail de terrain se déroule dans le cadre d’une thèse (Laboratoire Ecologie Fonctionnelle et Environnement, EcoLab, Toulouse) ayant pour objectif d’étudier les interactions biotiques entre le Desman des Pyrénées (Galemys pyrenaicus) et les crossopes (Neomys sp.) et l’influence de facteurs environnementaux sur ces interactions. Le terrain consistera à prospecter des cours d’eau des Pyrénées (principalement en Ariège, 09) à la recherche d’indices de présence des espèces (dans notre cas les fèces).

Conditions de travail :

Durée : 2 mois de début Juin à fin Juillet 2015
Stage non-rémunéré mais hébergement pris en charge à proximité des zones de prospection
Matériels de prospections mis à disposition
Disposer d’un véhicule personnel serait préférable car le lieu du stage est peu accessible en transports en commun (mais les déplacements pour le terrain se feront à bord d’un véhicule de service)

Profil recherché et compétences requises :

Étudiant(e) en formation dans le domaine de l’environnement et de l’écologie
Bonnes aptitudes physiques (travail en montagne, journées de marche longues et souvent dans l’eau, conditions météorologiques parfois peu clémentes)
Sérieux et rigueur dans la recherche des indices
Compétences naturalistes souhaitées (milieux aquatiques continentaux et mammifères semi-aquatiques)
Grande disponibilité (prospections possibles les week-ends et les jours fériés)

Date limite de candidature : 17 avril 2015

Contact : envoyer un CV et une lettre de motivation à Marjorie BIFFI

Chargé(e) d’études Faune – chiroptérologue _ Limoges (87)

La société
Notre bureau d’études est spécialisé dans les problématiques d’environnement, d’énergies renouvelables et d’aménagement durable. Notre équipe accompagne principalement les porteurs de projets éoliens au cours des différentes phases de leurs projets.
Dossier de demande d’autorisation d’exploiter
Etude de dangers, notice Hygiène et sécurité
Etudes d’impact sur l’environnement (projets éoliens, photovoltaïques, aménagement…)
Etudes des milieux naturels (habitats naturels, flore, faune terrestre, …)
Etudes ornithologiques et chiroptères
Etudes paysagères
Coordination d’études acoustiques
Coordination d’études en hydrologie

Notre équipe pluridisciplinaire est composée de docteurs en géographie, ingénieurs environnement, écologues, ornithologues, chiroptérologues et paysagistes. Nous travaillons également avec plusieurs prestataires spécialisés.

La mission du poste
Pour accompagner le développement de son activité, ENCIS Environnement recherche un(e) chargé d’études faune spécialisé en chiroptérologie pour un CDD de 6 mois.
Sous la responsabilité d’un Responsables d’études, vous serez en charge des tâches suivantes :
Réalisation des inventaires de terrain des chiroptères (suivis des analyses des ultrasons),
Réalisation de suivis post-implantation de parcs éoliens,
Saisie informatique des données (tableur et SIG) et réalisation des cartographies,
Analyse des données et caractérisation des populations (analyse qualitative et quantitative, définition des enjeux),
Rédaction de rapports d’études sur les chiroptères

Profil et qualification requises
Connaissances scientifiques, spécifiquement sur les chiroptères
Des connaissances en écologie générale, en milieux naturels et en faune terrestre seraient un plus,
Connaissance du contexte réglementaire lié à la protection des chiroptères, aux études d’impact sur l’environnement et aux NATURA 2000
Maîtrise des protocoles d’inventaires des chiroptères sur un cycle biologique complet (inventaires au détecteur et prospection de gîtes)
Maîtrise des différents types de détecteurs à ultrasons (hétérodynes, et à expansion de temps tout particulièrement),
Maîtrise des logiciels associés pour la détermination des chiroptères (Batsound et Sonochiro),
Connaissance des problématiques éolien/chiroptère,
Maîtrise de l’outil informatique indispensable : excellente maîtrise du traitement de texte WORD et du tableur EXCEL, bases de données, messagerie, Internet),
Maîtrise d’outils de cartographie et d’illustration (SIG, DAO, traitement d’images…) : bon niveau exigé pour Q-GIS, INKSCAPE, GIMP, connaissances nécessaires pour CS, MAP INFO,
Rigueur pour le suivi ou l’élaboration de protocoles, esprit d’analyse et de synthèse,
Aisance orale et rédactionnelle indispensable,
Gestion du temps et des priorités, organisation et autonomie indispensables (nombreux déplacements sur de longues durées à prévoir),
Permis B indispensable.

Aire géographique
Siège social basé à Limoges (87)
Rayonnement sur le grand ouest de la France :
Pays de Loire, Poitou-Charentes, Centre, Limousin, Aquitaine, Auvergne, Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrénées

Informations supplémentaires :
Disponibilité : Avril 2015
Contrat de travail : CDD de 6 mois
Expérience : 1 an en bureau d’études
Rémunération : Selon convention collective et expérience

Postdoc and PhD positions available

The University of Bern, Switzerland, invites applications for a postdoc position to participate in a project funded by the European Research Council (ERC Advanced Grant, REFINE) to model reproducibility of animal experiments depending on variations of experimental design.

3 year Postdoc Position - Computer simulation of reproducibility
Contact: Hanno Würbel 
Closes on 6th May 2015

You will participate in a project funded by the European Research Council (ERC Advanced Grant, REFINE) to study relationships between phenotypic plasticity and reproducibility of animal research using mice as model animals. You will develop computer simulations based on extensive data of real experiments to study how standardization and variation of genotype and environment affect test sensitivity and reproducibility of results. 
The aim of your research is to explore trade-offs in experimental design between maximizing internal and external validity and reproducibility on the one hand, and minimizing sample size on the other hand. This is done in view of optimizing research strategies for establishing scientific evidence in basic and applied animal research.   
The project team includes another postdoc and a PhD student who study environment-dependent plasticity of behaviour in mice to generate real data for simulation, and to test model predictions derived from your computer simulations. The team is part of a larger research group studying relationships between animal behaviour, animal welfare, and the validity of animal research.

• University degree and PhD in biology or biomedical sciences
• Expertise in computational biology or bioinformatics and applied statistics 
• Very good knowledge of spoken and written English; German would be a plus
• Publications in peer-reviewed journals
• Good communication and networking skills

We offer
• Attractive academic environment
• Opportunity to develop academic career
• 3 year contract
• Competitive salary

Starting date
• negotiable (preferably July 1st, 2015)

Send your letter of interest together with a full CV, your publication list and the names and contact details of 2-3 reference persons electronically to: (Deadline: May 6th, 2015)

Further Information
Prof. Dr. Hanno Würbel, Division of Animal Welfare, Vetsuisse Faculty, University of Bern, Switzerland Phone: +41 (0)31 631 25 30