mercredi 24 mai 2017

Offre de thèse de doctorat

Sujet : Influences environnementales précoces et plasticité phénotypique : étude d’un modèle amphibien avec soins parentaux prénataux
 
Descriptif :
Les  conditions  environnementales  en  début  de  vie  sont  importantes  du  fait  de  leurs  effets immédiats  mais  également  à  cause  des  conséquences  à long  terme  sur  l’individu.   Le développement  de  l’individu  repose  sur  des  étapes  contrastées  (vie  embryonnaire,  larvaire, juvénile)  dont  la  sensibilité  aux  variables  environnementales  (biotiques  &  abiotiques)  peut fortement varier. Dans un tel contexte, différents  mécanismes de régulation sont impliqués. A l’échelle parentale, il s’agit principalement d’ajustements comportementaux et physiologiques pour optimiser les conditions de développement. A l’échelle de la progéniture, sont impliquées des réponses dynamiques reposant sur la plasticité et la flexibilité phénotypique.
La  compréhension  des  influences  précoces  prend  désormais  une  influence  croissante  en biologie  évolutive  mais  deux  constats  généraux  peuvent  être  réalisés:  (1)  Le  début  de  vie  de l’organisme  est  souvent  abordé  de  façon  globale  ou  spécifique  sans  examiner  la  sensibilité relative  des  différentes  périodes  (embryons,  larves,  juvéniles).  (2)  Le  lien  entre  les  conditions précoces et les performances ultérieures de l’individu (aptitude phénotypique chez l’adulte) est rarement réalisé.
 
Objectifs :
Ce projet de thèse vise précisément à considérer ces aspects Il repose sur l’étude d’un système biologique spécifique, un amphibien avec soins parentaux prénataux (Alytes obstetricans). Les objectifs seront :
•  d’examiner la sensibilité spécifique et relative des grandes phases du développement (embryons, têtards, métamorphes).
•  de mieux comprendre le rôle de la régulation parentale pendant le développement embryonnaire.
•  d’établir un lien entre ces effets, les trajectoires phénotypiques et la qualité individuelle chez l’adulte.
En pratique, ce travail reposera sur des suivis de terrain, des manipulations expérimentales en conditions contrôlées (température, hygrométrie, compétition entre larves, risque de prédation) et l’étude en enclos semi-naturels. Différents outils d’expertise seront mis à disposition pour comprendre les bases de la régulation parentale et leurs conséquences. Ce projet combinera des approches méthodologiques complémentaires avec l’étude du comportement (sélection des microhabitats), la physiologie (hormones, thermorégulation, balance hydrique) et de façon ultime l’évaluation de l’aptitude (reproduction). L’ensemble de ces analyses sera effectué au CEBC qui maîtrise le dosage des marqueurs physiologiques et qui héberge tous les dispositifs expérimentaux requis par le projet de thèse.

Direction de la thèse
Olivier Lourdais (CR1 CNRS, HDR) lourdais@cebc.cnrs.fr
Co-directeur François Brischoux (CR1 CNRS, HDR) francois.brischoux@gmail.com

Compétences requises
Le/la candidat(e) devra avoir une bonne formation en biologie évolutive, comportementale et écophysiologie. Il/elle devra attester de capacitésà la mise en place d’expérimentation. Il/elle devra avoir une bonne aptitude à la rédaction scientifique (langue anglaise). 
The candidate should have a good knowledge in evolutionary biology, behavioural ecology and ecophysiology. The candidate should be trained withthe designing of experimentation. Good aptitude at scientific writing and English skills are expected. 

Candidature
Transmettre à lourdais@cebc.cnrs.fr
- Une lettre de motivation avec CV détaillé
- Classement en Licence et Master (M1 et M2), avec 2 référents 

Statut :
Bourse ministérielle / Contrat doctoral 36 mois
Laboratoire
CEBC-CNRS UMR 7372 Chizé-La Rochelle
79360 Villiers en Bois
École doctorale
Environnement, énergie et numérique : transitions des sociétés, des espaces et des hommes

Projet de maîtrise et/ou doctorat: Écologie de l’Hirondelle bicolore

Nous recherchons un(e) étudiant(e) au niveau MSc et/ou PhD intéressé(e) à joindre notre équipe de recherche au Département de biologie de l’Université  de Sherbrooke à compter de septembre 2017 ou janvier 2018.
Les recherches de notre équipe visent à évaluer l’influence de l’hétérogénéité environnementale  sur  une  population  d’Hirondelle  bicolore  (Tachycineta bicolor)  évoluant  en  milieu  agricole.  Le  projet  de  l’étudiant(e)  sera  donc développé dans ce contexte. La personne recrutée participera à une étude à long terme ayant cours dans le Sud du Québec depuis 2004. Elle bénéficiera ainsi  de  données  biologiques  récoltées  sur  plus  de  13000  individus.
L’étudiant(e)  contribuera à la  récolte des données  sur le terrain, qui  se déroule pendant  2-3  mois  à  chaque  printemps/été.  Idéalement,  il/elle  aura  de l’expérience avec la  manipulation d’oiseaux et  de bonnes connaissances en analyses statistiques et en écologie.
Les personnes intéressées doivent  envoyer un CV, une lettre de motivation et les coordonnées de deux références avant le 23 juillet 2017 à:
Marc Bélisle : Marc.M.Belisle@USherbrooke.ca
Dany Garant : Dany.Garant@Usherbrooke.ca
Fanie Pelletier : Fanie.Pelletier@Usherbrooke.ca
Voir aussi  cret-recherche.weebly.com  pour obtenir plus de détails sur notre groupe de recherche en écologie terrestre.

Offre de bourse de thèse

Optimizing the Insights to Cognitive Abilities in Young and Elderly and to their Measure: Behavioral and Electrophysiological Investigation of Age-related Differences in Distinct Components of Stroop Interference

Over the last twenty years, a large number of different – so-called multi-stage – accounts have challenged the rather simplistic view of Stroop interference as resulting from a single conflict (i.e., response conflict; for examples of multi-stage accounts see Augustinova & Ferrand, 2014b; De Houwer, 2003; Goldfarb & Henik, 2007; Levin & Tzelgov, 2016; MacLeod & MacDonald, 2000; Monsell et al., 2001; Zhang & Kornblum, 1998). According to these accounts, along with the response conflict (RC), either a task conflict (TC) or a semantic conflict (SC) also contributes to the overall Stroop interference. Therefore, these accounts can thus be roughly divided into two types: TC-RC vs. SC-RC accounts (Augustinova, Silvert, Spatola & Ferrand, 2017).

Despite a bulk of empirical evidence in favor of different TC-RC vs. SC-RC accounts, many researchers and practitioners who are interested in Stroop interference itself and/or in its measurement still seem to be unaware that it goes far beyond a mere response competition and that it should therefore be measured and interpreted accordingly. Augustinova et al. (2017) consider that there are three likely reasons for the current state of art. The first lies in the flagrant lack of consensus between the different multi-stage accounts concerning the types of conflict, and thus the components, that Stroop interference actually involves (see above). The second reason is linked to the lack of knowledge about the characteristics of these different conflicts (namely TC and SC). For instance, the extent to which their respective detection vs. resolution (e.g., Coderre et al., 2011) is permeable to cognitive control – an issue of considerable interest to our scientific community (in its broadest sense) – is still unknown. Indeed, the possibility of cognitive control is generally simply inferred from the reduction of the overall Stroop interference (measured by mean reaction times, RTs), even though its existence (or the lack thereof) should logically be demonstrated directly (i.e., at the level of each conflict and by means of more refined measures allowing to assess their respective time course). The third, and perhaps final reason, resides in the current lack of an experimental protocol that is not only able to disentangle the different components of Stroop interference and measure their modulation, but is also simple enough to be administered in both lab (i.e., research) and field (i.e., clinical) settings (e.g. Augustinova et al., 2016 for a discussion of this issue). Consequently, the successful PhD candidate will conduct research attempting to tackle these issues of both theoretical and applied importance together. To this end, this research departs from an integrative perspective considering that all the conflicts selectively included in different multi-stage accounts (TC, SC and RC) contribute to the overall Stroop interference (Augustinova et al., 2017 for further theoretical reasoning). More specifically, a series of empirical studies will attempt to capture their specific contribution in two more fine-graded Stroop paradigms administered in both younger and older participants. RT measurements will be supplemented and refined by electrophysiological recordings (event-related potentials, ERPs; and electromyography, EMG). This research project will benefit from the complementarity of expertise and resources of the two graduate advisors: Maria Augustinova and Virginie Beaucousin. MA is a cognitive psychologist that is an expert in cognitive processes involved in the Stroop task whereas Virginie Beaucousin is a neuroscientist that is an expert in ERPs and EMG measures for the collection of which the Centre de Recherche sur les Fonctionnements et Dysfonctionnements Psychologique (Rouen) is already equipped for.

Key-words: Aging, Attentional Selectivity, Semantic conflict, Single-letter coloring, Stroop interference, Response conflict, EMG, ERP.

The PhD position is for 3 years starting from October 2017 and taking place at CRFDP of Rouen Normandie University. The grant (“contrat doctoral”) is funded by the Région Normandie.

Applicants must have a solid background in behavioral and/or electrophysiological measures. Speaking and writing in English is also required.

To apply contact M. Augustinova (Maria.Augustinova@univ-rouen.fr) and V. Beaucousin (virginie.beaucousin@univ-rouen.fr) with a detailed CV, an application letter in which you explain the reasons of your interest in this project, the Master (2) thesis along with the name and contact of one or two references. The application is open until 14th of June 2017.

Bibliography

Augustinova, M., & Ferrand, L. (2014b). Automaticity of Word Reading: Evidence from the Semantic Stroop Paradigm. Current Directions in Psychological Science, 23, 343-348.

Augustinova, M., Silvert, L., Spatola, N., & Ferrand, L. (2017). Further investigation of distinct components of Stroop interference and of their reduction by short response-stimulus intervals. Acta Psychologica. http://dx.doi.org/10.1016/j.actpsy.2017.03.009

Offre de thèse financée

Effets de la variabilité génotypique et phénotypique des espèces  invasives sur le fonctionnement des écosystèmes aquatiques

Equipe d’accueil: Equipe AQUAECO, Laboratoire EDB (Evolution & Diversité Biologique) Université Paul Sabatier, CNRS, Toulouse, France http://www.edb.ups-tlse.fr/
 
Encadrement : Julien Cucherousset (CR1 CNRS, HDR) : http://www.juliencucherousset.fr/
Géraldine Loot (Prof., Université Paul Sabatier, HDR) : http://geraldine-loot.weebly.com
 
Présentation  du  sujet : Les  invasions  biologiques  sont  une  cause  majeure  d’érosion  de  la  biodiversité  qui  affecte  tous  les  niveaux d’organisation  biologique.  De  récentes  études  ont démontré l’importance de la variabilité phénotypique et génotypique au sein des populations  invasives.  Néanmoins,  il  n’existe  à peu  d’étude  ayant  abordé  les  invasions  biologiques  de manière  intégrative  en  utilisant  une  approche  éco-évolutive  allant  du  génotype  à l’écosystème. Dans ce projet de thèse, nous proposons donc de déterminer le rôle relatif de l’environnement,  du  mode  de  colonisation  et  des  pratiques  de  gestion  sur  la  variabilité phénotypique  et  génotypique  des  espèces  non-natives  et  de  mesurer  l’impact  de  cette variabilité individuelle sur le fonctionnement des écosystèmes.
Ce  projet  utilisera comme  modèles  des petits  lacs  formant  des  méta-écosystèmes colonisés par  deux  espèces  d’écrevisses  invasives  (Procambarus  clarkii  &  Orconectes limosus). Il comporte trois objectifs :
1) Identifier le rôle des vecteurs et des modalités de colonisation des écrevisses invasives sur la structuration spatiale de la diversité génétique,
2) Déterminer  l’impact  des  interactions  biotiques  et  abiotiques  d’origine  naturelle  et anthropique  (environnement  et  pratiques  de  gestion)  sur  la  diversité  génétique  et phénotypique,
3) Quantifier  les  conséquences  écologiques  de cette  diversité sur  les  impacts  des  espèces invasives sur les réseaux trophiques et le fonctionnement des écosystèmes. 

Ce  projet  de  thèse  se  situe  à  l’interface  entre  écologie  des  écosystèmes  et  écologie  évolutive et reposera sur une approche de biologie intégrative visant à comprendre le rôle des variations observées en milieu naturel au niveau infra-individuel (génotype, environnement et phénotype) sur les impacts supra-individuelles (communautés et écosystèmes) des invasions biologiques. Il  reposera  sur  des  approches  allant  de  la  génétique  du  paysage  (marqueurs microsatellites),  des  suivis  de  terrain  de  populations  sauvages  (phénotypages,  isotopes stables) et des expérimentations au laboratoire et en mésocosmes.
 
Connaissances:  Ecologie  des  communautés  et  des  écosystèmes,  écologie  évolutive, génétique des populations, écologie isotopique, écologie aquatique.

Début du contrat doctoral : 01/10/2017 (Durée : 36 mois)
 
Financement :  Le  financement  de  la  thèse  est  déjà  obtenu  (Université  Paul  Sabatier,  Toulouse) et le fonctionnement sera assuré par les projets de recherche des encadrants. 

Candidature : Les dossiers de candidature sont à envoyer avant le 15 Juin 2017 à minuit par email  (julien.cucherousset@univ-tlse3.fr  &  geraldine.loot@univ-tlse3.fr)  et  doivent comprendre : une lettre de motivation, un CV, des relevés de notes (L3-M2) et deux lettres de recommandation. Les candidat(e)s sélectionné(e)s seront auditionnés avant la fin Juin 2017.

Site utile pour la recherche de doctorat en France

Campus France a mis en place un nouveau système libre et ouvert pour la publication des offres de thèses ouvertes à l’international.
C’est ce site web http://doctorat.campusfrance.org qui apparait en premier lors des recherche sur « Google » ou « Bing » des mots « PhD France » ou « Doctorat France ».

AVIS DE VACANCE D’EMPLOI, à compter du 1 er septembre 2017

A pourvoir en interne, en position normale d’activité
Recrutement ouvert aux contractuels
Catégorie :  Catégorie A+
Fonction :  Ingénieur expert en charge des études de dynamique de populations des
galliformes sédentaires (F/H)
Affectation :  Direction de la recherche et de l’expertise-Unité Faune de plaine
Résidence administrative :  Juvignac (34)
La politique des ressources humaines de l’ONCFS
vise à garantir un recrutement respectueux des principes de non discrimination et de diversité.
Contexte
L’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS) est un établissement public administratif de l’Etat
dont les missions sont fixées par la loi et peuventêtre consultées sur son site internet : http://www.oncfs.gouv.fr
L’ONCFS  est  organisé  en  services  à  compétence  nationale  (les  Directions)  et  territoriale  (les  Délégations
régionales et interrégionales).
La Direction de la recherche et de l’expertise (DRE) est l’une des deux directions opérationnelles de l’ONCFS.
A l'écoute de la demande sociale, recueillie en particulier par les échelons territoriaux de l'Office,elle prépare et
conduit la politique de connaissance, d'études, d'expérimentation et de recherche appliquée à la gestion des espèces
et des habitats. L'activité de la DRE est répartie entre cinq unités thématiques d'études et de recherche appliquée à
compétence nationale (Unités) chargées de mettre enœuvre un programme pluriannuel de recherche examiné par la
commission  technique  du  Conseil  d'administration,  validé  par  le  Conseil  scientifique  et  arrêté  par  le  Directeur
général en adéquation avec le Contrat d’objectif del’établissement.
L’Unité Faune de Plaine est en charge des suivis depopulations, des études et recherches sur les perdrix, faisans,
lapins et lièvres, en relation avec les autres services de terrain de l’établissement et en partenariat avec entre autres
des organismes de recherche et les fédérations de chasseurs. Elle a également en charge l’expertise del’ONCFS
pour les relations faune sauvage – agriculture, dont la gestion de son implication dans le programme Agrifaune.
Elle apporte aussi une expertise scientifique sur le programme hamster porté par l’ONCFS.
L’implantation ONCFS de Juvignac (Montpellier) héberge, outre des agents de l’unité Faune de plaine travaillant
sur la perdrix rouge, le lapin de garenne et le lièvre, des agents de l’unité faune de montagne et desservices de la
Délégation régionale Occitanie (cellule technique, service départemental de l’Hérault).
Description de l’emploi
Affecté  au  sein  de  l’unité  FP,  sous  l’autorité  du  Chef  de  l’unité  et  en  étroite  relation  avec  le  Chef  de  l’équipe
perdrix  rouge,  développe  des  recherches  et  une  expertise  sur  la  dynamique  des  populations  des  galliformes
sédentaires et les techniques de suivi afférentes, notamment à des fins de gestion cynégétique adaptée.
Cela concerne en premier lieu et tout particulièrement la perdrix rouge, pour laquelle des modélisations et mises au
point sont à poursuivre et achever.
Activités principales
  Mise au point du projet d’études et de recherche
- Contribuer à la définition  des objets d’études dans son champ de compétences, en lien avec le Chef de projet
« perdrix rouge ».
-  Identifier  les  sources  d’informations  disponibles et  participer  à  la  veille  prospective  sur  les  travaux  d’étude
similaires effectués dans d’autres institutions, enFrance ou à l’étranger.
- Assurer la conception, la négociation et l’élaboration des conditions de mise en œuvre du programme  (montage,
acquisition des données, cahier des charges).
- Rechercher et mobiliser des financements, assurerle suivi des contractualisations et conventions.
- Gérer les moyens financiers et humains nécessaires au programme d'études et de recherche.
- Assurer la coordination avec les autres équipes de suivi et de recherche.
  Réalisation des études et mise en œuvre des projets
- Concevoir des protocoles de suivi, d’étude ou d’expérimentation dans son champ de compétences, en liaison avec
le Chef de projet « perdrix rouge », les autres agents de l’Unité, de la Direction ou d’autres services impliqués dans
la thématique étudiée.
- Assurer leur mise en place par l’Unité, le cas échéant en lien avec partenaires externes et en relation avec les
services  déconcentrés  de  l’établissement  (conduite, réalisation  et  suivi  des  expérimentations,  protocoles,
démarches, tests, essais). Dans ce cadre, encadrement technique des agents en charge des études.
- Traiter et analyser des données en utilisant des  méthodes appropriées (statistiques en particulier),exploitation et
interprétation  des  résultats.  Présentation  des  résultats  à  l'échelon  supérieur  et  contribution  à  l’évaluation  des
programmes.
-  Faire  valider  le  travail  ainsi  réalisé  par  la  communauté  scientifique,  notamment  par  la  mise  en  place  d'un
processus itératif de validation auprès des collègues directs et experts externes et par la publication.
  Valorisation des études et recherches et publication des résultats
- Rédiger des articles en vue de publications originales dans des revues scientifiques.
- Restituer des résultats sous des formes diverses et mise en valeur de ceux-ci auprès de la communauté des experts
et des médias, communication lors de colloques, congrès, documents de vulgarisation, etc.
  Expertise, évaluation scientifique et activités de formation
-  Réaliser  des  expertises  et  apporter  un  appui  technique  et  scientifique  auprès  des  agents  de  l'ONCFS  et  des
partenaires.
- Participer à des instances d'évaluation et de recherche
- Représenter l’établissement dans diverses instances.
- Le cas échéant, dispenser de formations pour les agents de l'établissement et les partenaires.
- Suivre et évaluer des stagiaires et des thésards.
Conditions particulières d’exercice
Déplacements fréquents à l’extérieur, y compris à l’étranger.
Participe à de nombreuses réunions.
Travail de nuit, le week-end et jours fériés possible.
Profil attendu
Connaissances  Contexte  institutionnel  dans  le  domaine  cynégétique,  scientifique,  agricole  et
environnemental.
Connaissances approfondies en écologie et en particulier biologie et écologie de l’espèce ou
du groupe d’espèces étudiés.
Méthodologies adaptées et reconnues par la communauté des experts, règles déontologiques
encadrant l’activité d’études dans le domaine.
Techniques d’étude et de suivi des animaux et populations, méthode d’analyse des données,
en particulier maîtrise des modèles bayésiens de dynamique des populations.
Anglais scientifique écrit et parlé.
Management public et transversal.
Savoir faire  Disposer d’une bonne rigueur intellectuelle.
Savoir  s’adapter  à  des  interlocuteurs  variés,  et  être  capable  de  motiver  et  conseiller  des
observateurs de terrain.
Concevoir des protocoles et analyser les données avec les méthodologies adaptées les plus
performantes.
Rédiger et présenter les résultats des travaux, sous des formes diverses adaptées à différents
publics (communication scientifique, vulgarisation,etc.).
Travailler en équipe et avec des partenaires techniques et scientifiques.
Savoir-être  Qualités relationnelles, sens de l’écoute et du dialogue.
Réactivité.
Diplômes et expériences
Etre titulaire d’un doctorat en écologie, de préférence concernant la démographie de vertébrés supérieurs.
Une expérience de recherche en post-doc confirmant les connaissances et le savoir-faire demandé seraitun plus.
Contact et modalités pour déposer une candidature
Monsieur  François  REITZ,  Chef  de  l’unité  Faune  de  plaine par  téléphone  au  01.30.46.60.38ou  par  courriel  à
francois.reitz@oncfs.gouv.fr
ou
Madame  Françoise  PONCE-BOUTIN,  chef  de  projet  « perdrix  rouge » par  téléphone  au  04.90.97.63.70  ou  par
courriel à francoise.ponce-boutin@oncfs.gouv.fr
Pour candidater
Les personnes intéressées devront adresser, en indiquant le numéro du présent avis, leur candidature au plus tard
le 30 juin 2017  - terme de rigueur -, selon les cas :
- eninterne,à l’aide de l’imprimé spécifique disponible sur intranet,
ou
-  en  externe,  par  lettre  de  motivation,  (avec  curriculum  vitae  détaillé  et  les  trois  derniers  comptes-rendus
d’entretien professionnel pour les personnels de droit public.).
Ces documents sont à envoyer à l’adresse : recrutement@oncfs.gouv.fr
Sous le timbre suivant : Monsieur le Directeur Général de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage
Direction des Ressources Humaines - 85 bis, avenue de Wagram - 75017 PARIS

mardi 23 mai 2017

Field Assistant - Guinea Baboon Research in Senegal

Field Assistant/future PhD student for Guinea Baboon Research in Senegal Starting date November 2017
The Cognitive Ethology Lab of the German Primate Center runs the research station “Simenti” in the Niokolo Koba National Park in Senegal, to study the social behavior, cognition and communication of Guinea baboons. To help with the data collection, and as a training phase for a potential PhD project, we are looking for a highly motivated field assistant for a period of 12 months, starting November 1st, 2017. We cover travel costs, medical insurance, necessary examinations and vaccinations as well as malaria prophylaxis (reimbursement after completion of stay). Lodging is free and we pay around € 400 per month.
If you like the work and fulfill the criteria for admission to the PhD program “Behaviour and Cognition” at the University of Göttingen, you might be interested to know that we will be offering two PhD positions starting October 1st, 2018 (65% fte for 3 years), as part of the DFG Research Training Group “Understanding Social Relationships”. There will be separate interviews for admission to this program in spring of 2018, according to our guidelines.
Required Skills for the field assistant part of the work
• Happy to live and work under harsh conditions and in remote areas
• Good physical fitness - be able to walk long distances in the heat
• Field experience
• Experience with observing animals
• Good intercultural communication skills
• Team spirit
• Basic knowledge of French
• Driver’s license
Tasks
• Work closely with current team
• Take census data and behavioral observations
• Collect fecal samples for further analysis
• Contribute to the running of the project
Additional required skills for future PhD students
• A good M.Sc. degree (or equivalent) in Behavioral Biology or similar fields
• Very good English skills (written and spoken)
• Good statistical and analytical skills
• Willingness to work in interdisciplinary teams
Some information about the project can be found at http://www.dpz.eu/en/unit/cognitive-ethology/field-station.html.
If you are interested in the field assistant position, please send a motivation letter, a CV and names of two referents to Rebecca Jürgens (rjuergens@dpz.eu).

lundi 22 mai 2017

Volontaire auprès des requins baleine

Séjours scientifiques
Etudes sur les requins baleine et les tortues vertes*
Nosy Be, Madagascar
Octobre à Décembre 2017
Depuis 2015, une étude approfondie sur les requins baleine de Nosy Be (Madagascar Whale Shark Project) est menée en partenariat avec FIU (Florida International University), MMF (Marine Megafauna Foundation) et l’association MADA MEGAFAUNA (anciennement Baleines Ass’eau). Cette étude a pour objectif de recenser la population de requins baleine qui viennent s’alimenter dans les eaux du Nord-Ouest de Madagascar de fin Septembre à mi-décembre.
Cette étude a permis jusqu’à maintenant d’identifier une population importante de requins baleine : entre 130 et 150 individus ont été identifiés entre 2015 et 2016.
De plus, en 2016, des balises Argos ont permis de suivre le déplacement de 8 requins pendant plusieurs mois.
Ce programme se poursuit en 2017 sous la conduite de Stella Diamant, supervisée par le Dr. Jeremy Kiszka (FIU) et le Dr. Simon Pierce (MMF), spécialistes des requins et de la mégafaune marine. Stella DIAMANT sera entourée de 2 assistants qui participeront de manière active à la recherche.
En parallèle, un programme d’identification et de dénombrement des tortues vertes sur l’herbier de Nosy Sakatia a été lancé en 2017 sous la responsabilité du Dr. Jeremy Kiszka.
Durant la saison 2017 (Octobre à Décembre), les sorties en mer seront assurées par l’opérateur « Les Baleines Rand’eau » dans la cadre de ses activités écotouristiques.
Les participants au programme de séjour scientifique embarqueront sur les bateaux de l’opérateur en compagnie de la responsable du programme ou avec l’un de ses assistants.
Programme du séjour :
– Collecte de données sur les requins baleines :
o Formation à la prise et au traitement des photos des requins pour l’identification individuelle des individus ;
o Formation à la collecte de données relatives aux comportements et au sexe des requins ;
o Participation à un programme de sensibilisation aux règles d’approche des requins baleine auprès des touristes.
– Etude des tortues vertes :
o Formation à l’identification et au dénombrement des tortues vertes (prise et traitement de photos d’identification, transects de dénombrement…) ;
o Participation à un programme de sensibilisation aux règles d’approche des tortues auprès des touristes.
*NB : La participation au programme des tortues vertes sera variable durant un séjour de 3 semaines. La réalisation dépendra de nombreux paramètres (horaire des marées, qualité de la visibilité et nombre de personne déjà présente sur l’herbier).
Programme type d’une journée
– 7H45 : Petit déjeuner au centre MADA MEGAFAUNA – Briefing avec la responsable
– 8h15 : Embarquement sur les bateaux
– Matinée en mer à la recherche et observation des requins baleine – Prise de données concernant les observations (Position GPS, sexe, comportement) et prise de photos ID des requins
– 13h00 : Photo-identification des tortues vertes et transects
– 14h00 : Déjeuner sur l’île de Nosy Sakatia
– 16h00 : Retour au centre MADA MEGAFAUNA – Débriefing avec la responsable du projet et enregistrement des données prises lors de la journée
– 18h00 : Fin de la journée
Profils recherchés
– Connaissance du monde marin – Formation en biologie marine est un plus.
– A l’aise dans l’eau (surface et apnée) – une formation en plongée sous-marine est un plus – et sur les bateaux (pas de mal de mer)
– Bonne condition physique
– Anglophone / Francophone – La maitrise la langue Française est un plus
– Ouverture, sens de l’écoute, bonne capacité d’adaptation.
– Connaissance en photographie sous-marine est un plus
– Disponible 3 semaines entre Octobre et Décembre 2017
TARIF = 510 euros/Semaine sur une base 3 semaines (21 jours-20 nuits)
PLACES LIMITEES – Réservation conseillée avant le 31 Juillet
Nous privilégions des séjours de 3 semaines (21 jours) –
Pour des séjours d’une durée inférieure ou supérieure merci de nous contacter
Inclus dans le prix :
– Hébergement : Le logement est une maison située à 3 minutes à pied de la plage et du centre Baleines Ass’eau – 2 chambres, un grand salon (dont 1 lit), cuisine équipée, filtre à eau, eau courante (froide), femme de ménage, gardien, ventilateurs.
En fonction de nombre de participants au programme, la chambre pourra être partagée avec 1 autre personne.
– Repas : Petit déjeuner au centre MADA MEGAFAUNA.
Les repas du midi : lors des sorties, le déjeuner se fait sur l’île de Nosy Sakatia. A terre, les repas sont pris en charge au restaurant « gargantua » situé derrière le centre des Baleines Ass’eau.
– Sorties en mer : 15 journées (minimum) en mer pour un séjour de 3 semaines
– L’accompagnement et la formation à la prise de données scientifiques : Stella Diamant, (responsable du projet) et ses assistants seront en charge de la formation continue.
– Les transferts (depuis et vers l’aéroport)
Non inclus dans le prix :
– Les vols internationaux et nationaux.
– Le frais de visa (environ 30 euros)
– Les assurances civiles et rapatriement (obligatoires)
– Les repas du soir (prix moyen d’un repas : 5 euros)
– Connexion internet. Une connexion libre accès est disponible au centre Baleines Ass’eau lors des heures d’ouverture (8h – 18h) – Des clés 3G sont en vente à Nosy Be
– Lors des journées libres, de nombreuses activités sont possibles à Nosy Be : Plongée sous-marine, snorkeling, découverte des îles, réserve terrestre, balades à cheval…
Contact / renseignements / réservations
Elina Sourisseau
Coordinatrice de l’association « MADA MEGAFAUNA »
mada.megafauna@gmail.com
032 26 527 64– 032 54 577 41
Depuis l’étranger : 00261 32 26 527 64 – 00261 32 54 577 41

ECOVOLONTARIAT Parole de Loup (Association FERUS)

Cet été devenez bénévole pour le loup !
Parole de loup, programme d’information et de sensibilisation, vise à délivrer une information approfondie sur l’animal, à expliquer le choix de sa protection, et dialoguer avec les personnes vivant ou présentes temporairement dans les zones fréquentées par le loup.
Du 2 juillet au 1er septembre. A partir de une semaine de participation. Nourri et logé. Alpes du Sud.
http://www.ferus.fr/benevolat/parole-de-loup
Plus d’infos : paroledeloup@gmail.com

Doctorat : Qualité d'habitats et couvert nival pour le Caribou - U. de Sherbrooke, Québec

OFFRE DE PROJET DE DOCTORAT 

Département de géomatique appliquée- Cartel -Université de Sherbrooke
Développement d’indicateurs spatialisés de qualité d’habitats hivernaux nordiques à l’aide d’observations satellites et de modélisationdu couvert nival : contexte pour le caribou Barren-ground et Peary
Mise en contexte
Dans le cadre d’un projet financé par le Fonds de recherche du Québec - Nature et technologies (FRQNT),  le  projet  proposé  a  pour  but  principal  le  développement  d’indicateurs  de  qualité d’habitats hivernaux en lien avec les propriétés géophysiques du couvert nival. Le projet donne suite à une plateforme développée au sein de notre  groupe de recherche qui doit être adaptée à la réalité arctique dans le but de caractériser les conditions de migration et d’accès à la nourriture pour le caribou barren-ground et Peary.
Approche visée
L’étudiant devra dans un premier temps utiliser la  plateforme et évaluer l’impact des conditions changeantes du couvert nival sur le comportement ducaribou. Ensuite, l’étudiant développera des indicateurs  de  qualité  d’habitat  (IQH)  qui  seront  rendus  disponibles  dans  un  système d’information  géographique  (SIG)  qui  sera  lié  à  un  réseau  de  suivi  des  conditions  arctique  du Groupe  de  Recherche  Interdisciplinaire  sur  le  Milieux  Polaires  (GRIMP)  de  l’Université  de Sherbrooke. L’étudiant devra aussi migrer la plateforme à haute résolution sur le super-ordinateur de l’Université.
Profil recherché
Formation de base dans les domaines de la physique,écologie, géomatique-télédétection (avec base scientifique) ou environnement. Expertise en programmation-traitement de base de données (MatLab ou Python). Intérêt pour les régions nordiques, l'environnement et l'étude du changement climatique. Très bonne aptitude pour le plein air hivernal. Travail en équipe.
http://www.usherbrooke.ca/programmes/fac/sciences-humaines/3ecycle/doctorats/teledetection/
Conditions du projet
-  L’étudiant(e) sera inscrit(e) au doctorat en télédétection de l’Université de Sherbrooke et joindra également le Cartel (Centre d’applications et de recherches en télédétection) et le GRIMP.
-  L’étudiant(e) bénéficiera d’un espace de travail personnel équipé d’un ordinateur pendant la durée de son doctorat.
-  L’étudiant(e) bénéficiera d’un financement sous forme d’une bourse d’une durée de 3 ans.
-  Début du projet : septembre 2017
Si intéressé(e), contacter:
Prof. Alexandre Langlois
Professeur Adjoint
Groupe de Recherche Interdisciplinaire sur les Milieux Polaires (GRIMP)
Département de Géomatique Appliquée
Université de Sherbrooke, 2500 Blvd. de l’Université
Sherbrooke, Québec, J1K 2R1
Tél. : 819-821-8000 #65690
Email : a.langlois2@usherbrooke.ca
Web : http://pages.usherbrooke.ca/cartel/langlois_alexandre.php
LES CANDIDATURES RECUES AVANT LE 15 JUIN 2017SERONT EXAMINÉES EN PRIORITÉ

recherche de candidats pour une thèse

PERCEPTION SENSORIELLE DES ALIMENTS : ETUDES PAR EXPLORATION CEREBRALE 

L’appréciation des aliments passe en grande partie par l’intensité de la saveur. Le sucré, le salé, le gras conditionnent donc nos choix alimentaires. L’objectif fondamental de ce projet vise à comprendre la représentation des aliments dans le cerveau. L’objectif appliqué vise à utiliser ces interactions multimodales pour réduire des ingrédients sapides qui, consommés en excès, deviennent néfastes pour la santé, tout en conservant une saveur intacte et donc un plaisir sensoriel intact. 

Les compétences nécessaires pour mener à bien cette thèse sont : 

- Une formation initiale en Neurosciences, en Ethologie, en Evaluation Sensorielle, ou en Sciences des Aliments. Une expérience de recherche en perception chimiosensorielle serait appréciée. 

- Une capacité de travail en équipe est indispensable, étant donné les différents partenaires impliqués dans le projet. Nous recherchons également un(e) étudiant(e) avec des facilités relationnelles notamment pour travailler avec des dégustateurs. 

- Maîtrise avancée de l’anglais (lecture, écriture, parlé) ; maîtrise du logiciel statistique R. Une connaissance du logiciel d’analyse d’image IRM (SPM), et/ou du logiciel d’analyse EEG (Let’sWave) serait appréciée.

Noms des responsables et contacts :
Le directeur de thèse est Thierry Thomas-Danguin et la co-encadrante est Charlotte Sinding (charlotte.sinding [ chez ] inra.fr) /

Contrat doctoral bourse ministérielle. http://www.ecoledoctoralee2s.com/concours-allocations-de-recherche-2017--appel-a-candidature-1.html 

date limite de dépôt : 21/05/2017 avant 23:59 ; date de concours : 4-5-6/07/2017 à Besançon 

Assistant chargé d’études

Missions :
Participer à la mise en place de dispositifs d’étude et de recherche, organiser et mettre en place les moyens techniques
Préparer les données pour l’exploitation et l’analyse, vérifier et contrôler la fiabilité des données
Activités :
- Prises de contact et développement et maintien actif du réseau des partenaires terrain (écoles, associations de parents) - Assurer le suivi des informations entre les partenaires Terrain et le groupe de recherche. - Entretien avec les enseignants sur l’utilisation des outils proposés - organiser les réunions des membres de l'Université de Poitiers et entre les partenaires. - Aide l’élaboration et à la passation du protocole recherche en école (passations de tests d’évaluation) - Aide au traitement des données - Veille bibliographique
Compétences :
- Connaissance générale des sciences humaines
- Connaissance générale des protocoles de recherche et des principes éthiques relatifs aux enquêtes
- Connaissance des techniques de recueil d’information et garantie de la traçabilité des données
- Savoir planifier des prises de contact et des réunions
- Anglais compréhension écrite et orale
Environnement :
Ce poste est ouvert pour 1 peu plus d’un mois (du 5 juin au 13 juillet 2017), au sein de la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société (CNRS-Université de Poitiers), dans le
cadre d’un projet de recherche e-FRAN (Espaces de formation, de recherche et d'animation
numérique).
Contacts :
Responsables scientifiques :
eric.lambert@univ-poitiers.fr
anna.potocki@univ-poitiers.fr
Responsable administrative :
genevieve.robert@mshs.univ-poitiers.fr
Quotité de temps de travail : 50%
Salaire brut mensuel : 794,28 €
Date limite de réponse : 27 mai à 12h00

jeudi 18 mai 2017

Postdoctoral positions available for studying vocal learning in bats

Dear songbird researchers, 
We are seeking exceptional post-docs with expertise in songbird research to join our team working on vocal learning in bats :) 
Our lab at UC Berkeley (affiliated with the department of bioengineering and the Helen Wills Neuroscience Institute) has been developing this novel line of research to study the detailed neurobiological basis of vocal learning in the mammalian brain utilizing one of the few mammalian species believed to be capable of vocal learning - the Egyptian fruit bat. 
Our hope is that the scientific knowledge gained through our studies will complement the remarkable work done on vocal learning in the songbird and further underscore its importance and translation power for vocal learning in mammals, including humans. 
Needless to say this new line of research is at an early stage of development but already a lot of progress has been made underscoring its importance and feasibility. Moreover, its novelty and impact is precisely what makes this so exciting, at least for us :) 
We tackle this unexplored topic using a wide array of cutting-edge novel technologies we have recently established in our species of bats for the very first time which includes: 
  • Miniaturized wireless electrophysiology in freely behaving bats.
  • Optogenetics for testing both gain and loss of function as well as for circuit mapping. 
  • Calcium imaging in freely behaving (and soon flying) bats.
  • Anatomical studies (tracing, immunohistochemistry, genetic manipulation).
  • Behavioral investigations (ranging from natural behavior to fully automated [but more artificial] training systems for vocal production and learning).
  • and others.
If you know of superb people who would be interested in joining this new and exciting line of research please have them get in touch with me. 
Looking forward to seeing many of you at SFN this year :)
Thank you! 
Michael

ISN Members - Education Opportunity in Austria

I would like to invite you to have a look at this neuroscience winter school on Neural Control of Behaviour, with a focus on Navigation, which I will be co-chairing with Professors Nachum Ulanovsky and Henrik Mouritsen.
 
This school is a FENS schools, organised in collaboration with the Hertie Foundation.
 
In this FENS Winter School, we will aim to bridge the gap between two approaches used to study the neurobiology of navigation: research coming from ethology and ecology examining how animals such as insects or birds navigate in the wild over long distances, and what sensory cues they are using; and research coming from neuroscience and psychology mostly studying navigation in rats and mice in laboratory mazes, consequently discovering several spatial cell types, including place cells, grid cells and head-direction cells.
 
The school is meant for PhD students and postdocs, preferably with some knowledge of the subject.
                                                                                                                                     
Date and Location:
10-16 December 2017
Obergurgl, Austria 
 
Scientific chairs:
Henrik Mouritsen, Oldenburg University, Germany
Nachum Ulanovsky, Weizmann Institute of Science, Israel
Eric Warrant, Lund University, Sweden
 
Faculty members:
Nikita Chernetsov, Department of Vertebrate Zoology, Faculty of Biology, St. Petersburg State University, Russia
Marie Dacke, Department of Biology, Faculty of Science, Lund University, Sweden
David Foster, Johns Hopkins University, Baltimore, MD, USA
Anna Gagliardo, Department of Biology, Pisa University, Italy
Stanley Heinze, Department of Biology, Faculty of Science, Lund University, Sweden
Peter Hore, Department of Chemistry, University of Oxford, UK
Vivek Jayaraman, Janelia Research Campus, Howard Hughes Medical Institute (HHMI), Ashburn, Virginia, USA
Edvard Moser, Kavli Institute for Systems Neuroscience, Norway
Hugo Spiers, Department of Experimental Psychology, UCL, UK 
 
 
Stipends are available.
 
Application deadline: 5 July 2017.
 
Your help to inform your professional network about this enriching opportunity is highly appreciated.

Postdoctoral position available (Jonathan Prather's lab at the University of Wyoming)

Postdoctoral Fellowship – Neurobiology of the Link Between Sensory Perception and Motor Activation
A Postdoctoral Fellowship is available in the laboratory of Dr. Jonathan Prather in the Neuroscience Program and the Department of Zoology and Physiology at the University of Wyoming. This position is funded through an NSF CAREER Award to study the neural mechanisms through which female songbirds evaluate the quality of male song and use that information to choose their mate. We are seeking a talented and strongly self-motivated Ph.D. to join us in using optogenetic, behavioral, immunohistological, neuroendocrine and electrophysiological techniques to address our research questions. Training can be provided in each of these approaches, but candidates with a background and expertise in electrophysiological characterization of neural circuits are strongly preferred. Ease in working together with graduate and undergraduate students is also desired.
The focus of this fellowship will be electrophysiological characterization and optogenetic manipulation of neurons implicated in song perception and behavioral indicators of mate choice, and this position offers the opportunity to develop and pursue independent research projects. The position is scheduled to begin in January 2018, but that start date can be earlier or later for outstanding candidates. 2.5 years of competitive salary, benefits and full experimental support are available, with the opportunity for additional support for very productive individuals.
To apply for this position, please submit a PDF containing: 1) a cover letter describing your research interests, goals and relevant experience, 2) your CV, and 3) contact information for three or more references. Please submit that information to Dr. Jonathan Prather (Jonathan.Prather@uwyo.edu). Informal inquiries to the same email address are welcome. Applications will be accepted until the position is filled.
The University of Wyoming is an Equal Employment Opportunity/Affirmative Action employer. All qualified applicants will receive consideration for employment without regard to race, color, religion, sex, national origin, disability or protected veteran status or any other characteristic protected by law and University policy. Please see www.uwyo.edu/diversity/fairness. We conduct background investigations for all final candidates being considered for employment. Offers of employment are contingent upon completion of the background check.
Laramie is a vibrant college town with a thriving arts community and easy access to pristine mountain environments providing endless opportunities for hiking, camping, mountain biking, rock climbing, cross-country skiing, downhill skiing, fly fishing and more. Laramie is also 2 hours from Denver, 1 hour from Fort Collins and just 6 hours from Jackson Hole and Grand Teton National Park.

mercredi 17 mai 2017

RA position, Cambridge University

http://www.jobs.cam.ac.uk/job/13735/
Pour toutes les infos

RAPPEL : Offre de thèse: La communication gestuelle chez les primates

Nous proposons un sujet de thèse au concours de l'école doctorale de Rennes 1 portant sur la communication gestuelle chez les primates.

Ces recherches auront lieu à la station biologique de Paimpont sur différentes espèces de cercopithèques. Les encadrants seront Alban Lemasson et Catherine Blois-Heulin.

Cette étude s’intègre dans nos recherches portant sur l’évolution du langage. Plusieurs théories ont été formulées soit le langage est spécifique à l’homme (Chomsky 1981) soit il existe une continuité homme-animal. Dans ce dernier cas deux hypothèses ont été développées : l’origine du langage peut être soit vocale (Snowdon & Hausberger 1997) soit gestuelle (Corballis 2002). La thèse se focalisera sur ce dernier point. Une communication gestuelle a été décrite principalement chez les grands singes (chimpanzés : Hopkins & Cantalupo 2004 ; gorilles : Prieur et al sous presse). Quelques rares études ont été réalisées chez les singes comme les babouins (Vauclair et al 2005) ou les mangabés (Maille et al 2012, 2013). Ces derniers résultats  laissent entrevoir que la communication gestuelle est bien présente chez les singes et qu’elle répond à certaines propriétés de la communication chez l’homme comme l’intentionnalité et la référentialité. De plus, la présence d’une latéralité de ces gestes de communication pourra apporter des arguments en faveur de l’origine gestuelle du langage.

Cette étude portera sur la caractérisation de la communication gestuelle des cercopithèques à travers l’étude de l’intentionnalité, de la référentialité et de la latéralité.  Les questions suivantes seront posées : (1) Est-ce que les singes sont sensibles à l’audience  et sont-ils capables de modifier leur comportement gestuel en fonction de l’identité du partenaire ou de percevoir l’état  attentionnel des autres et s’y adapter ? (2) Est-ce que les singes manifestent des comportements d’alternance du regard  et persistent-ils dans la communication en élaborant des signaux de communications variés jusqu’à ce que le but de l’émetteur soit atteint ? (3) Existe-t-il une préférence d’utilisation de la main droite lors des gestes de communication, comme cela a été montré chez certains grands singes ? Tant la communication intraspécifique qu’interspécifique sera étudiée.

Si ce sujet vous intéresse, il faut que vous déposiez un dossier de candidature sur le site de l'Ecole doctorale VAS (http://www.vas.univ-rennes1.fr/). Voici le calendrier des épreuves.

Début des inscriptions sur le site "thèses en Bretagne"  : 10 avril 201
Clôture des inscriptions : 7 juin minuit avec possibilité de compléter les dossiers jusqu'au 14 juin midi par mail à l'école doctorale VAS, uniquement pour les relevés de notes et classements
Pré-sélection des candidats : 15 et 16 juin 2017
Epreuve orale du concours : 27 et 28 juin 2017
Mise en ligne des résultats : 30 juin vers 19 heure

C. Blois-Heulin et A. Lemasson

UMR 6552 Ethologie Animale et Humaine
Equipe Communication Cognition et Réseaux sociaux
Université de Rennes 1
Station biologique
F-35380 Paimpont

02 99 61 81 65

Research Assistant: Asian Elephant Behavioural Field Study

Hiring Organization: Centre for Compassionate Conservation, University of Technology Sydney Date posted: 2017 - 05 - 03 Position Description: We are looking for a research assistant to help run a pilot study on the behaviour of semi - wild Asian elephants in a forest sanctuary in northern Thailand. There is a family of elephants that are free - living in a native forest. We are looking for someone to observe and document the day - to - day behaviour of t hese elephants. The research assistant will be responsible for the following tasks: 1. Identifying individuals 2. Collecting behavioural data 3. Recording behavioural data 4. Developing a comprehensive ethogram 5. Photographing/recording the elephants 6. Data entry and data back - up Field work is scheduled to begin in July (flexible start date) . The research assistant must be able to commit to at least 2 months. Qualification/Experience: 1. A strong background in animal behaviour , biology, zoology, psychology, animal welfare, veterinary studies, conservation, or a related field. 2 . Experience traveling or living in southeast Asia (ideal but not required) 4. The ability to work both independently and as part of a multi - cultural tea m 5. Physically healthy and capable of working in a hot, tropical climate 6. The ability to hike fairly steep terrain for an extended period of time 7 . Motivated & responsible with a sense of humor 8 . The ability to trouble - shoot problems 9 . Prior experience doing fieldwork in animal behavior is a big plus, but not required depending upon other qualifications Location: Remote village/forest in northern Thailand. Salary/funding: No salary is provided; however, accommodation is provided. We are also able to offer a contribution towards airfare. Depending upon where the research assistant is coming from, roundtrip airfare may be fully covered. The field site is in a remot e village in northern Thailand. The accommodation is very basic but clean and comfortable. Toilets are mostly western but some are Asian bucket - style. The showers are a traditional bucket shower with no hot water. The field assistant is responsible f or obtaining medical insurance. The successful candidate wi ll be required to regularly camp in the forest. You will always be accompanied by others when camping. This is an excellent opportunity for Masters or experienced Bachelors students who are interested in continuing on a career in animal behaviour , animal welfare, and/ or conservation. If approved by the project PIs, it may be possible for the student to use some of the data collected for a thesis or to contribute to publications. For information about graduate/postgraduate research opportunities at the Ce ntre for Compa ssionate Conservation see here: http://www.uts.edu.au/research - and - teaching/our - research/centre - compassionate - conservation . Term of Appointment : 2 - 3 months starting in early July ; somewhat flexible . Application Deadline: June 10, 2017 Comments: Please submit your CV, a cover letter outlining your interests, motivation for applying, relevant experiences, and the names and contact information for two references. Please email this information to ba kerliv@gmail.com by June 10, 2017. Applications will be evaluated as they are received until the position is filled. Contact information: Dr. Liv Baker University of Technology Sydney Sydney, Australia Email address: bakerliv@gmail.com

poste d'assistant(e) de recherche en psychophysique auditive

Equipe : Développement cognitif et pathologie (http://www.lscp.net/persons/ramus/fr/index.html), Laboratoire de Sciences cognitives et psycholinguistique (http://www.lscp.net/) , Département d’études cognitives (http://www.cognition.ens.fr/), Ecole Normale Supérieure (http://www.ens.fr/)

Corps / Grade : IGE ou IGR BAP : A ou D
Emploi Type : Ingénieur-e d’études ou de recherche en production, traitement et analyse de données

Mission(s) principale(s) :
Tester des participants adultes à l’aide d’une batterie de tests cognitifs et de psychophysique auditive.

Spécificités du poste :
Prise de fonction souhaitée vers le 1/09/2017
Quotité : flexible (50 à 100%)
Durée : 1 an (plein temps) ou 2 ans (mi-temps)
Salaire net (plein temps) : 1681 à 1970€ en fonction du diplôme et de l’expérience.

Activités et responsabilités :
Reprendre et maintenir le contact avec les participants du projet Dysbrain (jeunes adultes dyslexiques et témoins).
Leur proposer de compléter leur participation par de nouveaux tests.
Faire passer les tests.
Analyser les données.
Gérer et assurer la qualité de la base de données.
Recruter de nouveaux participants.
Selon avancement et aptitude : concevoir de nouvelles expériences, écrire les articles.

Formation souhaitée :
Master en psychologie, sciences cognitives ou équivalent (niveau IGE). Les candidats titulaires d’un doctorat pourront également être considérés (niveau IGR).

Connaissances :
Psychologie expérimentale, psychophysique, audition.

Compétences :
Programmation en Matlab (psych toolbox)
Analyse statistique
Bonne maîtrise du français et bonnes compétences relationnelles pour maintenir le contact avec les participants et assurer un niveau de participation maximal.


Franck Ramus
Laboratoire de Sciences Cognitives et Psycholinguistique
Ecole Normale Supérieure
29 rue d'Ulm
75230 Paris Cedex 05
France
tel: +33 1 44 32 26 19
fax: +33 1 44 32 26 30
http://www.lscp.net/persons/ramus/
http://www.scilogs.fr/ramus-meninges/

2 mois septembre-octobre 2017, Laboratoire Ethologie, Cognition, développement, Université Paris Nanterre

Nous proposons un stage de deux mois gratifié au sein du Laboratoire Éthologie, Cognition, développement, à l'Université Paris Nanterre.

Le stagiaire doit être en Master et avoir ces compétences : He or she should know about object oriented programming. Python in particular. It would be good to have a bit of experience with sound processing and artificial neural networks.

Il devra piloter la première phase d'un projet et pour cela travailler sur le développement d'une boucle phonologique d'un robot oiseau.

Ce stage aura lieu entre septembre et octobre 2017.

Ceux qui sont intéressés peuvent envoyer leur cv par email à rana.esseily [ chez ] u-paris10.fr

offre de bourse de thèse

Une bourse de thèse est proposée au concours dans l’équipe « Ethologie Développementale et Psychologie cognitive » du Centre des Sciences du Goût et de l’Alimentation à Dijon. L’objectif du sujet de thèse est de caractériser le développement typique et atypique de la reconnaissance des expressions faciales émotionnelles dans un contexte multi-sensoriel. Plus de détails sur le poste sont disponibles sur le site http://www.ubfc.fr/wp-content/uploads/2017/05/fiche-de-poste_PhD_Deciphering-facial-emotions-against-multisensory-cues.pdf. Si vous souhaitez plus de détails, vous pouvez vous adresser à Jean-Yves.Baudouin@u-bourgogne.fr.

La date limite de candidature est le 30 juin 2017, la date de début de thèse étant fixée au 1 septembre 2017. Les candidatures doivent impérativement être adressées à sophie.aupet@ubfc.fr.

Jean-Yves Baudouin

dimanche 14 mai 2017

Marine mammal research opportunities

Are you looking to gain valuable research experience with marine mammals? 

At the Dolfinarium Harderwijk, the Netherlands, we are now offering more opportunities for  research assistantships/internships to conduct behavioural research on marine mammals! Research projects are possible on bottlenose dolphins, harbour porpoises, Californian sea lions, Steller sea lions, Pacific walruses, harbour seals and grey seals. Research on different species of sharks and rays is also encouraged.

Possible research topics include animal welfare studies, human-animal relationship studies, social behaviour, physiological studies, effects of different management strategies (e.g. enrichment techniques), veterinary medicine studies, etc. You are encouraged to develop your own project, but we are also looking for candidates to conduct the necessary projects suggested by the Dolfinarium.

We are interested in university graduates as well as students who have a specialization and experience in animal behavioural research and observations. We offer unique facilities for scientists who are looking to gain valuable experience in marine mammal research. These positions are unpaid, so we are looking for candidates who are able to cover their own costs for living and transportation. Graduates are encouraged to apply for their own funding. Previous research interns usually applied for an ERASMUS grant.

If you are interested, don't hesitate to contact me.

Kind regards,

Dennis Vink
Research, Dolfinarium Harderwijk
Dennis.Vink@dolfinarium.nl

mercredi 10 mai 2017

PhD/GTA positon available: Impact of Cat Predation

In the College of Life and Natural Sciences, Department of Natural Sciences, University of Derby, we are looking for an interested, highly motivated postgraduate student for a General Teaching Assistantship (GTA) position (leading to a PhD) in Biosciences, who enjoys independent research. An interest in biodiversity conservation is a key requirement, and a background in two or more of the following would be useful: animal behaviour, small mammal trapping and surveying, small bird surveying, diet identification from faecal samples, general behaviour and ecology of domestic cats, and ecological consultancy. The project is for 3 years, and starts in September 2017. Applicants fulfilling the essential qualifications specified in the Personal Specifications are eligible. Funding will cover tuition fees at Home/EU level and pay a stipend of £14,553 for 3 years only. If your application is successful and you are assessed as Overseas for fees purposes, you will need to pay the difference between the Home/EU fees and the Overseas fees.
Project title: Impact of Domestic Cats (Felis silvestris catus) on British Wildlife
Predation by feral domestic animals can have a devastating effect on native fauna, especially on small island populations. For larger ecosystems, however, evidence for whether predation is mainly additive or compensatory is lacking. There is a large population of feral or free-ranging pet cats, with approximately 10 Million owned cats in Great Britain. Claims that cats are partly responsible for the decline of song-bird populations in Britain are based on the fact that free-roaming cats will kill birds and small mammals, even if fed by humans. However, whether estimated predation rates really affect populations has rarely been studied. The sole reliance on questionnaire surveys of cat owners is part of the problem of assessing the domestic cats' impact on wildlife. Only very recently has technology advanced to a state where cats can be fitted with light video-cameras that allow assessing the behaviour from the cats' points of view.
Based on this background, we are offering a fully funded GTA/PhD position to assess the true impact of cat predation on wildlife. The candidate would be using a combination of various techniques, including wildlife surveys, diet analyses, estimating predation rates using questionnaires, cameras and diet analyses, and home-range analyses. The candidate would also be expected to contribute to the delivery of the curricula relating to a range of undergraduate programmes of study within the Department of Natural Sciences.

Location: Bioscience discipline, College of Life and Natural Sciences, University of Derby
Funding: Funding will cover tuition fees at Home/EU level and pay a stipend of £14,553 for 3 years only.
Responsible to: Dr. Maren Huck, Lecturer in Animal Behavioural Ecology, and Dr. Gill Knight, Head of Bioscience
Entry Requirements: Candidates must have a first or upper second class honours degree in a zoology or biology-related subject. A higher postgraduate degree is desirable. Experience with at least one of small mammal trapping, bird surveys, and diet identification from faecal samples are desirable – for further information please refer to the person specification.

For informal enquiries please contact Dr. Maren Huck via e-mail (m.huck@derby.ac.uk) or on 01332 592354.
How to apply: Complete applications should be forwarded to Stuart Wain at researchoffice@derby.ac.uk, quoting reference number L&NS_Cats_PGTA_0517
For details of how to apply, please see:
www.derby.ac.uk/research/degrees/apply
Closing date: 25th of June 2017, midnight
Proposed date of interview: 19th of July 2017
The official advert for the position can be accessed through:

Sujet de thèse ouvert au concours de l'ED Sciences et Environnement 304 (Université de Bordeaux)

Impact du réchauffement climatique sur les performances sexuelles des mâles : de l’effet individuel aux conséquences populationnelles
Champs disciplinaires: Biologie évolutive, Ecologie comportementale, Ecophysiologie
Encadrement: Pr. Denis Thiery (UMR INRA Save à Bordeaux) denis.thiery@inra.fr
Dr. Jérôme Moreau (UMR CNRS Biogeosciences à Dijon) jerome.moreau@u-bourgogne.fr
Dr. Philippe Louapre (UMR CNRS Biogeosciences à Dijon) philippe.louapre@u-bourgogne.fr
Détails pratiques: N'hésitez pas à nous contacter en joignant votre CV, une lettre de motivation, un relevé de notes de master (faisant figurer le classement), ainsi que le nom de deux personnes référentes (responsables du master, maîtres de stage...). La date limite de dépôt des candidatures sur le site de l'ED étant fixée au 2 juin 2017, nous vous conseillons vivement de prendre contact avec nous bien en amont. Le détail du sujet de thèse : https://www.adum.fr/as/ed/voirproposition.pl?langue=fr&site=ed_se&matricule_prop=15204 Les modalités de candidature à l'Ecole Doctorale : https://ed-environnements.u-bordeaux.fr/content/download/9216/73899/version/8/file/Candidater.pdf
*************************************************************************************** Contexte scientifique et sociétal: La température globale à la surface de la terre a augmenté de 0,2°C par décennie durant les 30 dernières années et continuera d’augmenter d’ici 2010 pour atteindre 1 à 4°C de plus selon les différents scenarii (Hansen et al. 2006). Le réchauffement climatique actuel est un challenge particulièrement important pour les ectothermes comme les insectes, car leur capacité à tolérer des fluctuations de température est primordiale pour leur développement, leur survie et leur reproduction (Overgaard et Sorensen 2008). Curieusement, les modèles de thermodynamique suggèrent que les ectothermes pourraient bénéficier d’une augmentation de température en les rapprochant de leur optimum physiologique (Deutsch et al 2008, Kingsolver 2009) ; tout en reconnaissant que l’augmentation de l’étendue des températures journalières pourra à terme aboutir à une diminution de leur aptitude phénotypique (Paaijmans et al 2013, Colinet et al 2015). Depuis les années 1990, un nombre croissant d’études se sont intéressées aux conséquences du réchauffement climatique sur les insectes, démontrant ainsi un effet direct et rapide sur leurs phénologies et leurs aires de distribution (Menéndez 2007). On observe ainsi un raccourcissement de la durée de développement, une augmentation de la période de vol, un voltinisme croissant, ainsi qu’une remontée des aires de distribution vers le nord et une contraction au sud.
Problématique et objectif général de la thèse: Les insectes phytophages pourtant la cause de 20 à 50% de la perte des récoltes à l’échelle mondiale, et la capacité de reproduction de ces ravageurs est un des éléments qui détermine l’intensité de la pression qu’ils exercent sur les cultures. Une connaissance fine de l’écologie des ravageurs, de leur dynamique de population, et de leurs interactions avec les autres niveaux trophiques (plantes hôtes, ennemis naturels…), permet de proposer une analyse rationnelle et objective des risques de dégâts et de l’efficacité potentielle des moyens de traitement développés. Bien qu’il soit couramment admis que la dynamique des populations est majoritairement contrainte par le potentiel reproducteur des femelles (Berger et al 2012), un nombre croissant d’études suggèrent que la capacité des mâles à accéder aux femelles peut jouer un rôle fondamental dans cette dynamique (Kokko et al 2007). Ainsi, les mâles peuvent avoir des effets positifs (e.g au travers du transfert de cadeaux nuptiaux contenant des substances nutritives que les femelles peuvent réinvestir pour augmenter leur fécondité), ou négatifs (e.g en transmettant des maladies, ou en réalisant des accouplements sans transfert de sperme qui diminuent la fertilité des femelles ), qui induisent des variations potentiellement importantes de la dynamique populationnelle (Rankin et Kokko 2007, Wedell et al 2012, Louapre et al 2014). La prise en compte du potentiel reproducteur des mâles s’avère donc comme étant un élément déterminant à considérer s’il l’on veut prédire l’évolution de la dynamique des populations d’insectes phytophages dans le contexte du réchauffement climatique.
En se basant sur ces résultats récents, le projet de thèse ambitionne de déterminer les effets du réchauffement climatique sur la dynamique des populations de l’Eudémis Lobesia botrana, en se focalisant sur l’impact de la température sur la physiologie, le comportement et la phénologie des mâles. Les vers de la grappe, principaux ravageurs des vignobles européens à l’état larvaire, représentent une bonne opportunité pour tester les conséquences possibles du réchauffement climatique sur les performances sexuelles des mâles à l’échelle individuelle, et ses conséquences populationnelles. Ces ravageurs sont présents du sud au nord de l’Europe, évoluant donc dans une large gamme d’environnements thermiques. Par ailleurs, des travaux récents obtenus durant la thèse de Karen Muller (2013-2016) ont montré que la plante hôte sur laquelle se développent les chenilles et l’expérience sexuelle des mâles influencent de manière complexe leur capacité à accéder aux femelles et leur capacité d’insémination de ces dernières (Muller et al. 2015, 2016). Ces deux facteurs modulent par ailleurs fortement la capacité des femelles accouplées à produire une descendance nombreuse et viable. Par exemple, les femelles recevant un spermatophore hautement nutritif produiront plus de descendants que celles recevant un spermatophore de plus faire qualité (Muller et al. 2015, 2016). En améliorant nos connaissances fondamentales sur la reproduction des mâles, ce projet de thèse ambitionne donc de mieux comprendre comment la dynamique des populations de ce ravageur des vignobles pourra évoluer dans les années à venir sous l’effet d’une contrainte thermique croissante, et ainsi pouvoir anticiper les dégâts futurs sur le vignoble.

lundi 8 mai 2017

Offre mission de Volontariat de service Civique : « Accompagner le développement d’un programme de protection de la vie marine et littorale auprès du grand public » F/H 2 postes situés à Dinard et La Rochelle

Thématique : Environnement
Date de début de la mission : 1er juin 2017
Durée de la mission : 8 mois
Lieu de la mission : un sur Dinard et un sur La Rochelle
CONTEXTE
Planète Mer est une association d’intérêt général qui a pour mission de préserver la vie marine et les activités humaines qui en dépendent. Elle agit concrètement pour l’amélioration des connaissances, la protection des espèces et des milieux, la gestion des ressources côtières et marines exploitables. Pour y parvenir, Planète Mer privilégie l’indispensable alliance entre l’Homme et la Nature. L’association développe toutes ses activités dans une démarche de progrès et de concertation.
Dans le cadre de ses activités, Planète Mer développe plusieurs programmes de science citoyenne, impliquant, les citoyens, des structures associatives de proximité, des universités, des stations marines, des gestionnaires d’espaces naturels, des collectivités… Ces programmes (BioLit, BioLit Junior, Marins chercheurs) ont pour vocation d’impliquer les citoyens dans l’amélioration de la connaissance et la protection des milieux littoraux et marins. En d’autres termes, il s’agit d’augmenter la conscience maritime des citoyens et les faire agir concrètement sur des actions permettant de la préserver.
Le volontaire, dans le cadre de cette mission, se concentrera sur le programme BioLit et BioLit Junior, programme national de science participative sur la BIOdiversité du LITtoral. A ce jour, le programme et ses principaux outils sont opérationnels et une base d’information déjà conséquente a été engrangée. BioLit doit désormais prendre une dimension plus large et se déployer de manière plus intense sur l’ensemble du littoral français.
MISSION PROPOSEE
Sur le littoral Atlantique, Manche, Mer du Nord, le volontaire:
– Sera l’ambassadeur de Planète Mer et des programmes BioLit et BioLit Junior auprès des citoyens (organisation de sorties, participation à des festivals, des conférences, des évènements de sensibilisation sur les enjeux liés à la mer…)
– Contribuera à l’analyse des données à des fins d’animation et de communication scientifique
– Effectuera des relevés et observations sur le terrain au service des programmes et au contact du public- Développera et animera le réseau de partenaires locaux
– Accompagnera les partenaires dans la mise en œuvre des programmes sur le terrain et à la prospection de nouveaux territoires (montée en compétences des partenaires sur les programmes, co-animation de sorties, adaptations des outils aux contextes régionaux…)
A la marge et comme toute l’équipe de Planète Mer, il
– Participera à la conception et à l’amélioration des différentes animations et outils pédagogiques du programme, ainsi qu’à la bancarisation des données et à l’animation scientifique
– Prendra part à l’animation du programme sur les outils numériques associés.
Au sein de l’équipe de Planète Mer composée de 6 salariés, 2 volontaires du service civique seront intégré(e)s à la même période pour réaliser cette mission. Ils travailleront en étroite collaboration avec les équipes de BioLit et BioLit Junior de Planète Mer.
QUALITES REQUISES
– H/F dynamique, souriant(e), avec sens de l’accueil et pédagogue.
– Motivé(e) par le travail de terrain et le contact avec le public
– Capacité d’organisation du travail et de rigueur
– Capacité d’adaptation et de travail en équipe, mais aussi autonome dans son travail
– Sensibilité à la pédagogie de projet et à l’animation scientifique
– Curiosité naturaliste sur l’environnement marin et sensibilité particulière aux enjeux environnementaux
– Sens de l’initiative
Le Permis B serait un véritable atout.
CONDITIONS DE RECRUTEMENT
– Service civique de 8 mois à partir de mai 2017
– Etre éligible au service civique (18-25ans)
– 28h hebdomadaires reparties sur 4 jours
– Indemnités : entre 467,34 et 570,34€ selon les situations + Indemnisation mensuelle de 106,31 € directement versée au volontaire par la structure d’accueil
Pour en savoir plus sur le Service Civique:
http://www.service-civique.gouv.fr/
CONTACT
Envoyer CV et lettre de motivation avant le 14 mai par courriel à : tristan.dimeglio@planetemer.org et marine.jacquin@planetemer.org

[these] proposition : Bases comportementales et cérébrales des effets d'éveil des stimulations olfactives et/ou musicales, CSGA-Dijon, Université Bourgogne Franche-Comté

Proposition de thèse en Sciences Cognitives (psychologie, neurosciences, éthologie) à l’Université de Bourgogne Franche-Comté (Dijon), au Centre des Sciences du Goût et de l’Alimentation (CSGA, UMR CNRS/INRA/AGROSUP).

Thème de la thèse: Bases comportementales et cérébrales (EEG) des effets d’éveil (relaxants ou stimulants) des stimulations olfactives et musicales chez l'Homme.

Directeur : Renaud Brochard, Maître de Conférences HDR en psychologie cognitive, membre honoraire de l’Institut Universitaire de France (promotion 2010).
Membre de l’équipe 7 du CSGA : « Psychologie Cognitive et Ethologie Développementale ».

Financement : Allocation de thèse du ministère (3 ans) mise au concours cette année par l’école doctorale Environnements-Santé - « Contrat doctoral des Universités, concours 2017 ».

Résumé : L'objectif de cette thèse sera de caractériser, qualitativement et quantitativement, les effets d'activation (relaxants ou stimulants) de stimulations odorantes et/ou musicales sur l'activité cérébrale et le comportement humains. En effet, alors que la dimension hédonique (agréable/désagréable) des émotions olfactives a fait l’objet de nombreuses études, la dimension d’éveil (arousal) semble jusqu’à présent avoir été relativement mise de côté. Pourtant, depuis l’aube des temps, les Hommes utilisent les stimulations olfactives ou musicales comme des moyens très efficaces de moduler leur humeur, certaines d’entre‐elles leur apportant le regain de vivacité qui leur manque alors que d’autres les conduisent vers un apaisement salutaire. D’ailleurs, en témoignent toujours actuellement les considérables flux économiques engendrés par ces « thérapies ». Or, si les effets d'activation (relaxants/stimulants) de la musique sont asse!
z bien étayés par des données expérimentales, ceux des odeurs sont encore sujets à questionnements. Aussi, au cours de ce projet doctoral, les effets modulateurs de l'éveil par des stimulations odorantes « supposées » relaxantes ou stimulantes seront comparés à ceux d’extraits musicaux aux propriétés équivalentes. Plus particulièrement, nous en évaluerons l'impact sur plusieurs mesures comportementales (finger tapping, jugements de durées, capacités attentionnelles) et physiologiques (activité cérébrale EEG, rythme cardiaque et réponse électrodermale). Nous étudierons ces effets d’activation en présentations unimodales (une odeur ou une musique seules) ou multimodales (par exemple en présentant une odeur relaxante en même temps qu’une musique stimulante) afin de mieux décrire les probables interactions multi-sensorielles. Par ailleurs, nous évaluerons dans quelle mesure ces effets d’activation sont susceptibles d’être modulés par les!
connaissances a priori des participants ou par des attentes induites sur le moment par des instructions verbales appropriées.

De plus amples détails concernant ce sujet de thèse ainsi que les modalités de candidature se trouvent aux adresses suivantes :
http://www.ecoledoctoralee2s.com/sujets-contrat-doctoral--2017.html
http://www.ecoledoctoralee2s.com/concours-allocations-de-recherche-2017--appel-a-candidature.html

Pour toute demande d’information complémentaire, veuillez SVP contacter Renaud Brochard.
renaud.brochard [ chez ] u-bourgogne.fr
Tel : +33 (0)3 80 68 16 20

Les dossiers de candidature – par voie électronique uniquement - doivent parvenir au plus tard le 21 mai 2017 à l’Ecole Doctorale ES.
Les candidat(e)s sélectionné(e)s seront convoqué(e)s pour les auditions qui se dérouleront les 04, 05 et 06 juillet 2017 à Besançon – France.

Personne à contacter à l’Ecole Doctorale :
Josette Théry
Tel : 03-80-39-38-60
josette.thery [ chez ] u-bourgogne.fr